L'Animisme et ses adversaires

Front Cover
1863 - 444 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 386 - C'est là un quatrième vice d'une gravité d'autant plus grande que le mouvement est appelé à jouer dans cette théorie un rôle plus important. Ce n'est pas tout, et quoiqu'on ait ailleurs reconnu que « dans tous les phénomènes, plus nous étudions de près la nature, plus nous sommes convaincus, humainement parlant, que ni la matière ni la force ne peuvent être créées ou anéanties, » on suppose cependant que toutes les forces ou affections de la matière peuvent être produites par...
Page 399 - Il est cependant nécessaire de reconnaître pour chaque espèce, quelle que soit, du reste, son imperfection par rapport à l'homme, une sorte de type ou d'idéal. On va même plus avant, puisqu'on croit que la nature tend à le réaliser : « Toute fonction ou structure animale étant perfectible à certains degrés, l'aptitude de tout être vivant à reproduire son semblable pourra dès lors fixer dans l'espèce les modifications suffisamment profondes survenues chez l'individu. De là le perfectionnement...
Page 405 - ... nature se plie ainsi aux volontés de l'homme, c'est que la nature est éminemment flexible, et peut se prêter à un grand nombre d'influences dans la modification et la conservation de ses types. Il semble donc qu'on peut dire, avec M. Darwin, qu'oïl n'est aucune bonne raison pour que les mêmes principes qui ont agi si efficacement à l'état domestique, n'agissent pas à l'état de nature;... et que si l'homme peut avec patience choisir les variations qui lui sont les plus utiles, on ne...
Page 412 - ... l'occasionnalisme, en un mot, n'est ni du mysticisme ni du surnaturalisme : c'est une explication du passif, du fatal en nous, plus claire que l'animisme, qui est obligé d'admettre une âme inconsciente , accomplissant cependant d'elle-même, motu proprio , des phénomènes merveilleux , divins , atteignant en aveugle un but admirable. » — La théorie de l'occasionnalisme, dont (1) Paris, V. Masson, in-8°, 1846.
Page 398 - ... ne les reproduit point, bien moins encore leurs fonctions normales ou vitales , il faut donc qu'ils soient dus à d'autres espèces de forces, et ce n'est point en expliquer la formation, ni surtout le jeu, que d'affirmer que « le tissu cellulaire, seul universel, constitue le siége propre de la vie végétative, tandis que la vie animale réside dans le tissu nerveux et le tissu musculaire. » Ne confondrait-on pas d'ailleurs le siége avec l'effet ou l'instrument de la vie?
Page 394 - ... appelle loi de causalité. Comment d'ailleurs refuser d'admettre le mot quand on admet la chose? Et n'est-ce pas admettre la chose que de dire : « La foi positive expose directement les lois effectives des divers phénomènes observables, tant intérieurs qu'extérieurs, c'est-à-dire les relations constantes de succession et de similitude, qui nous permettent de les prévoir les uns d'après les autres. » Est-il possible, d'ailleurs, de tenir compte, comme...
Page 427 - Stahl, par l'idée d'une âme indépendante et présidant à la vie, détruit l'idée de force et se perd dans une fiction, mais encore il détruit l'idée d'organisme et rend impossible l'instrument ou le théâtre de son âme. Si l'âme, en effet, indépendante de l'organisme, se détermine par elle-même et commande à celui-ci, ce dernier, à son tour, existe en dehors de l'âme; il la supporte et lui obéit, subit sa volonté et son activité, ne saurait fonctionner privé de ce gouvernement,...
Page 427 - ... l'instrument ou le théâtre de son âme. Si l'âme, en effet, indépendante de l'organisme, se détermine par elle-même et commande à celui-ci, ce dernier, à son tour, existe en dehors de l'âme; il la supporte et lui obéit, subit sa volonté et son activité, ne saurait fonctionner privé de ce gouvernement, mais n'en reste pas moins quelque chose de distinct; c'est un composé d'organes, muet, immobile, alors que le moteur se tait, mais qui, mû, n'est pas le moteur et ne se confond pas...
Page 403 - ... constante à conserver les descendants les plus divergents de quelque espèce que ce soit. Il suit de là que durant le cours longtemps continué de leurs modifications successives, les légères différences qui caractérisent les variétés de la même espèce tendent à s'accroître jusqu'aux différences plus grandes qui caractérisent les espèces du même genre. Des variétés nouvelles et plus parfaites supplanteront et extermineront inévitablement les variétés plus anciennes, moins...
Page 381 - C'est une erreur sans doute, de considérer un phénomène comme cause vraiment efficiente d'un autre. C'en serait une encore d'attribuer cette vertu au dernier des phénomènes auquel on pourrait s'élever, en remontant ainsi l'ordre des faits et des temps, si toutefois il y en avait un dernier possible à atteindre , un premier dans l'ordre successif des événements ; car ce premier, par cela seul qu'il serait un phénomène produit par la cause première , ne serait jamais qu'un état et non...

Bibliographic information