L'Austrasie: revue du Nord-Est de la France, Volume 3

Front Cover
1838 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - C'est ce joli pédant, géomètre orateur, De l'Encyclopédie ange conservateur, Dans l'histoire chargé d'inhumer ses confrères, Grand homme, car il fait leurs extraits mortuaires ' ? Si j'évoque jamais, du fond de son journal...
Page 15 - ... si ce n'est qu'il m'y arrive de temps en temps quelques sinistres accidens ; car je fus privé des bons dès que j'ai été privé de ma liberté. C'est pourquoi , n'ayant rien à dire de moi , je remplis le papier de ce qui se passe tous les mois dans le monde de ce qui vient à ma connoissance. Et comme l'hiver toutes...
Page 7 - Sire , l'assemblée est prête, les violons sont entrés, et les masques sont à la porte ; quand il plaira à Votre Majesté nous donnerons le ballet. » Il s'approcha de moi , et me dit en colère : « Savez-vous bien que nous n'avons que cinq cents livres de plomb dans le parc d'artillerie?
Page 41 - Et ce vain Beaumarchais, qui trois fois avec gloire Mit le mémoire en drame et le drame en mémoire; Et ce lourd Diderot, docteur en style dur, Qui passe pour sublime à force d'être obscur...
Page 4 - Buckingham en son logis, nommé Jorckaus , qui est extrêmement beau , et étoit le plus richement paré que je vis jamais aucun autre. Nous nous séparâmes fort bons amis. Le vendredi 9 , au matin , me vint trouver le sieur Louis Lucnar, de la part du Roi, pour me faire commandement de renvoyer en France le père Sancy de l'Oratoire, que j'avois amené avec moi. J'en fis un absolu refus , disant qu'il étoit mon confesseur , et que le Roi...
Page 371 - Il en devrait rapporter l'âme pleine, il ne l'en rapporte que bouffie, et l'a seulement enflée, au lieu de la grossir.
Page 40 - Malheur à ceux dont je suis né! Père aveugle et barbare! impitoyable mère! Pauvres, vous fallait-il mettre au jour un enfant Qui n'héritât de vous qu'une affreuse indigence? Encor si vous m'eussiez laissé votre ignorance, J'aurais vécu paisible en cultivant mon champ... Mais vous avez nourri les feux de mon génie; Mais, vous-mêmes, du sein d'une obscure patrie Vous m'avez transporté dans un monde éclairé.
Page 41 - C'est un petit rimeur, de tant de prix enflé , Qui sifflé pour ses vers , pour sa prose sifflé , Tout meurtri des faux pas de sa muse tragique , Tomba de chute en chute au trône académique ? Ces détours sont d'un lâche et malin détracteur ; Je ne veux point offrir d'énigmes au lecteur.
Page 12 - Et certes je crois qu'à cette heure-là il le disoit comme il le pensoit. Sur cela on lui vint dire que M. le cardinal étoit dans sa chambre , et lors il prit congé de la compagnie , et me dit que je fisse, le lendemain matin de bonne heure , marcher la compagnie qui étoit en garde, afin qu'elle...
Page 12 - Grammont , nous allant coucher ensemble en un logis que l'on nous avoit apprêté. Le lendemain , mardi 25 février, je me levai à six heures du matin , et comme j'étois devant le feu avec ma robe, le sieur de Launay, lieutenant des gardes du corps , entra dans ma...

Bibliographic information