L'Esprit des journaux, françois et étrangers, Issue 5

Front Cover
Valade, 1783 - Periodicals
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 377 - ... pour paroître devant le Public , qui ne manquera » pas de le demander à la féconde repréfentation...
Page 11 - Roi voulut lui arracher l'assiette et la poussa, et jeta quelques gouttes de bouillie sur Monsieur, qui a la tête fort belle, et qui aime extrêmement sa chevelure. Cela le dépita ; il ne fut pas maître du premier mouvement...
Page 222 - Dieu par l'eau froide , confiftoit à jeter l'accufé dans une grande & profonde cuve pleine d'eau , après lui avoir lié la main droite au pied gauche, & la main gauche au pied droit ; s'il enfonçoit , on le croyoit innocent ; s'il furnageoit, c'étoit une preuve que l'eau qu'on avoit eu la précaution de bénir , le rejettoit de fon fein , étant trop pure pour y recevoir un coupable.
Page 232 - Non, non, que rien ne vous sépare; Non, les voici, je vous les rends. Apprenez-leur dans le bocage A voltiger auprès de vous; Qu'ils écoutent votre ramage Pour former des sons aussi doux.
Page 18 - ... qu'avoient infpirée pour lui fes hauts faits. Par exemple , il juroit de porter, dans la plus prochaine bataille, le premier coup de lance aux ennemis, de planter le premier , en l'honneur de fa mie , fon étendard fur le mur d'une ville affiégée , &c.
Page 156 - Hé ! Dieu, si j'eusse étudié Au temps de ma jeunesse folle Et à bonnes mœurs dédié, J'eusse maison et couche molle. Mais quoi ? je fuyais l'école, Comme fait le mauvais enfant. En écrivant cette parole, A peu que le cœur ne me fend.
Page 222 - ... ou bien en la plongeant dans un vafe plein d'eau bouillante , pour y prendre un anneau béni qui y étoit fufpendu plus ou moins profondément ; enfuite on enveloppoit la main du Patient avec un linge , fur lequel le Juge & la partie adverfe appofoient leurs fceaux. Au bout de trois jours on les levoit \ Se , s'il ne paroiflôit point de marques de brûlure , on le renvoyoit abfous.
Page 323 - Les métaux que l'on réduit par le flux noir produitent de légères détonnations dans le creufet , qui ne proviennent que de ce que l'air déphlogiftiqué des chaux métalliques fe combine avec le phlogiftique , qui Fe dégage du charbon ,' & s'enflamme à mefure. IV. Dans la poudre fulminante, le foufre, le nitre, l'alkali , entrent en...
Page 323 - M. Bayen , détonnent par la même raifon ; ici le phlogiftique du foufre fondu par la chaleur , fe combine avec l'air déphlogiftiqué du précipité. III. Les métaux que l'on réduit par le flux noir produifent de...
Page 231 - ... feroit cruel de remplir d'amertumes une vie qui leur a été donnée fi courte. Tu devrois apprendre par cœur , pour mieux t'en ibuvenir, une petite piece de vers de ton ami.

Bibliographic information