L'Esprit des journaux, françois et étrangers, Issues 9-10

Front Cover
Valade, 1811 - Periodicals
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 113 - Soit qu'il chante les dieux et leur vaillante race , Ces rois qui du Centaure étouffèrent l'audace Et la Chimère en feu vomissant le trépas ; Ou que son vers consacre un immortel trophée Au mortel dont l'Alphée Vit le ceste ou le char vainqueur dans ses combats ; Soit qu'il pleure un héros que la Parque jalouse , Hélas ! vient de ravir à la plus tendre épouse , Qu'il le venge , en ses vers , d'un trépas odieux ; Que sa muse l'enlève aux bords de l'onde noire , Et , tout brillant de gloire...
Page 58 - Clergé; bien différent de ces Pontifes agréables et profanes crayonnés autrefois par Despréaux, et qui, regardant leur devoir comme un ennui, l'oisiveté comme un droit, leur résidence naturelle comme un exil, venaient promener leur inutilité parmi les écueils, le luxe et la...
Page 288 - Qui , l'ami de Collin , sur sa figure éteinte , De ses traits à la mort a dérobé l'empreinte , Et dans la simple argile au moins nous l'a rendu. C'est à vous deux, ami , que ce bienfait est dû. Collin ! né pour les champs , que le ciel fit poète...
Page 212 - Les climats, les saisons, les sons, les couleurs, l'obscurité, la lumière, les éléments, les aliments, le bruit, le silence, le mouvement, le repos, tout agit sur notre machine, et sur notre âme par conséquent; tout nous offre mille prises presque assurées, pour gouverner dans leur origine les...
Page 129 - ... faire connaître celles qui ont été renouvelées ou augmentées par de secondes émigrations , celles qui ont été fournies par différentes villes, soit à la même époque , soit dans des temps postérieurs , et enfin les colonies des colonies.
Page 289 - Bon ! La persévérance est la dixième Muse, — Ce qu'on a fait sept fois faut-il le répéter? — Sept fois! dix fois! vingt fois! on ne doit pas compter. — Cruel homme! — Au talent je me rends difficile... Si vous en aviez moins... — Et moi, je suis docile.
Page 108 - D'un serpent, l'effroi de la terre, Les dents , fertiles pour la guerre , A peine y germent sous ses pas, Qu'une moisson vivante , armée Contre la main qui l'a semée , L'attaque, et jure son trépas.
Page 292 - Je t'en réponds pour eux: ils t'aiment, t'aimeront; Et leur vive candeur te le dit sur leur front. Ils se croiront sans peine et long-temps sous ta vue; Et si , dans un moment, quelque amorce imprévue Tentait leur cœur surpris d'un charme insidieux , Ils s'écrieront d'abord : Que dirait Andrieux ? Que leur dis-tu toi-même?
Page 283 - Elle adresse ces mots à la Reine des anges : « Chaste Marie , espoir des matelots , « Astre propice au milieu des naufrages , « Loin de ces bords écartez les orages, « Et répandez le calme sur les eaux. « Pour nos époux, nos enfants et nos frères, « Nous vous prions, Marie! entendez-nous: « Qu'un doux zéphyr nous les ramène tous , « Ces nautoniers battus des vents contraires.
Page 58 - Louange rarement donnée et bien digne d'être remarquée ; dans le cours de plus de vingt années d'épiscopat, M. l'Evêque de Vence ne sortit jamais de son diocèse, que quand il fut appelé par son devoir à l'Assemblée du Clergé ; bien différent de ces pontifes agréables...

Bibliographic information