L'Horticulteur universel: journal général des jardiniers et amateurs ..., Issues 1-8

Front Cover
H. Cousin, 1847 - Horticulture
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 224 - ... de plus j'enlève ainsi la plus grande partie de la vieille terre, non-seulement appauvrie, épuisée, mais décomposée et imprégnée de matières et de gaz délétères rejetés par les racines. Ainsi traitées, quelques-unes de ces plantes fleurissent pendant l'hiver, mais la plus grande floraison a lieu vers le mois de mars : c'est alors qu'on peut les disposer et les placer dans les serres et les appartements, selon le goulet le caprice des amateurs.
Page 222 - ... ces tissus restent toujours mous par suite de la prépondérance de l'oxygène sur le carbone; les feuilles radicales, favorisées par les mêmes causes, larges, épaisses, étoffées, préparent une sève abondante, qui, s'accumulant à leur base , détermine la vigueur de la tige florale , toujours d'autant mieux nourrie et mieux constituée pour produire une riche floraison, que ces feuilles radicales ont gardé plus long-temps une végétation normale. Les racines conservent parfois de la...
Page 64 - Tout ce qui se rattache de près ou de loin à la merveilleuse histoire de Jeanne d'Arc provoque invinciblement l'intérêt, excite la sympathie, soulève l'enthousiasme.
Page 224 - Comme je l'ai déjà dit, les racines perdent très-promptement leur action vitale ; je ne mets donc aucune importance à conserver les plus vieilles qui se trouvent dans le fond du pot, d'autant plus que sous l'influence de l'atmosphère un peu humide de la bâche il s'est produit, non-seulement au collet de la plante, mais à l'air même, le long des rameaux, une grande quantité de nouvelles racines, pleines d'activité el de vie.
Page 222 - ... de matières en dissolution, s'organisent; les feuilles, d'autant plus riches en couleur qu'elles ont été moins exposées au haie et aux rayons brûlants du soleil, accomplissent leurs fonctions avec plus de rapidité et d'énergie ; la sève, purifiée et transformée en cambium, devient plus abondante, afflue dans les tissus et en augmente la masse, bien que ces tissus restent toujours mous, par suite de la prépondérance de l'oxygène sur le carbone; les feuilles radicales, favorisées...
Page 225 - ... être consacré au repos, acquièrent souvent trop de développement pour former de jolies plantes pour l'année suivante. On peut cependant les rabattre et les exciter à leur tour à produire de nouveaux drageons qui serviront à la multiplication d'automne, mais d'une manière moins avantageuse que les drageons qui auront reposé. Plusieurs fois il m'est arrivé de perdre subitement, en pleine terre, des plantes jusqu'alors vigoureuses. Ce fait se produisant dans des temps de sécheresse,...
Page 224 - Les plantes ainsi traitées ne croissent pas vite, mais en revanche elles sont robustes. Si dans le cours de l'hiver elles avaient besoin d'un rempotage, ce qui se reconnaît à la quantité de racines qui tapissent la motte, ce rempotage doit précéder la formation des boutons à fleurs. Mais cette opération doit être modifiée d'après ce que nous avons vu du mode de végétation des Cinéraires. Comme je l'ai déjà dit, les racines perdent...
Page 220 - Leur culture me semble devoir être divisée en deux saisons complètement distinctes, et cette division repose sur leur mode de végétation. Vers le mois de septembre, au moment même où les chaleurs diminuent, où les nuits deviennent humides et fraîches, la végétation des Cinéraires, auparavant presque insensible, prend tout à coup une nouvelle activité; elles se disposent à élever leurs tiges et...
Page 6 - Description des plantes de jardins, d'orangerie et de grandes cultures; leur multiplication, l'époque de leur floraison et de leur fructification, et leur emploi Paris, 1849.
Page 222 - Les jeunes rejets, qui désormais la remplacent, prennent alors un développement proportionne à la fertilité du sol, et surtout à l'humidité communiquée à l'air environnant par l'évaporation de la terre où ils sont plantés. Soigneusement garanti des rayons directs du soleil au milieu du jour, leur feuillage s'élargit, se colore, devient de plus en plus étoffé; les tissus de la plante, quoique toujours chargés d'eau...

Bibliographic information