L'allumeur de rêves berbères

Front Cover
JC Lattès, Aug 22, 2007 - Fiction - 307 pages
0 Reviews
Dans une cité d’Alger, au début des années 90, l’eau est distribuée deux fois par semaine, de trois heures à six heures du matin. Pendant ce temps où l’eau s’écoule, où la vie reprend, Zakaria, célèbre journaliste, observe de son balcon les faits et les gestes de ses concitoyens et les consigne sur des fiches. Il aimerait s’en servir pour composer le grand roman de sa vie et renouer avec ses rêves de jeunesse, du temps où il n’était pas enchaîné par le système. Car Zakaria traverse une crise de conscience. Depuis les évènements d’octobre 1988, il a rejoint le mouvement de contestation mais se trouve pris en étau : d’un côté un ancien régime qu’il faut dynamiter, de l’autre les extrémistes islamistes qui traquent les femmes, les intellectuels, et tous ceux qui refusent de se plier à leur vision du monde.
Afin d’échapper à la mort, il se terre chez lui le jour et ne quitte son poste d’observation qu’à la tombée du soir pour nous conter les histoires les plus abracadabrantes qui pullulent dans un pays en proie à la peur.
Avec L’allumeur de rêves berbères, Fellag met le feu à l’imaginaire d’un peuple qui cultive l’élégance suprême : celle de rire de ses malheurs.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2007)

Prix Raymond Devos pour la langue française (2003), Fellag est à la fois comédien, humoriste et écrivain. Il a notamment joué dans Bashir Lazhar de Philippe Falardeau, qui lui a valu le Génie du meilleur acteur canadien (2012). Il a publié trois recueils de nouvelles et trois romans aux éditions Lattès : C’est à Alger (2002), Le Dernier Chameau et autres histoires (2004), Comment réussir un bon petit couscous (2003), Rue des petites daurades (2001), L’Allumeur de rêves berbères (2007) et enfin, illustré par Jacques Ferrandez, Le Mécano du vendredi (2010).

Bibliographic information