L'amour bourgeois

Front Cover
Grasset, Apr 17, 1974 - Fiction - 202 pages
0 Reviews
Il y a l'amour romantique : des soupirs, des illusions, peu d'audace. Il y a l'amour vache : des coups, et la collision des chairs. Il y a l'amour tragique : il vaut mieux mourir que vivre à deux. Il y a l'amour platonique : la sotte pureté. Enfin, il y a l'amour bourgeois : des calculs.

Lui est un auteur dramatique plutôt connu : la cinquantaine, de l'abattage, des succès, la parole facile au secours du geste, des principes derrière le cynisme, toujours à l'aff-t, disponible, épicurien, des élans, des masques, de la curiosité. Elle a trente ans mariée à un homme riche, trop gâtée, capricieuse, mal dans sa peau, incohérente, trop sensible. Ils connaissent le coup de foudre, se prennent, se détachent l'un de l'autre, se reprennent, se quittent. Entre-temps, presque sans en avoir l'air, ils font un bilan de leur temps, de leur société, de leur angoisse. Que deviendra-t-elle, au milieu de ses bijoux et de ses courtisans ? Que deviendra-t-il, au milieu de ses verbes qui vont essayer de retenir un peu l'amour vécu, l'amour qui meurt ?

L'amour bourgeois contient tous les autres : il n'est pas dupe. Il est surtout poignant de se savoir dérisoire.

- Ce nouveau roman d'Alain Bosquet alimente sa vision du monde habituelle, placée sous le signe de la dérision, une dérision fervente

- Le sens de la dérision est au plus vif de toute l'oeuvre de Bosque Pierre Kyria Combat

- L'imagination en liberté, les surprises de l'écriture et les délices cruelles de l'humour. Claude Bonnefoy Nouvelles Littéraire !

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (1974)

Né en 1919, Alain Bosquet fait ses études à l'Université de Bruxelles et, après la guerre, à la Sorbonne. De mai 1940 jusqu'à la fin des hostilités, il guerroie sous divers horizons. Fonctionnaire du Conseil de Contrôle quadriparti, il occupe jusqu'en 1951 un poste administratif et politique à Berlin. Il vient alors s'installer à Paris, où il vit d'activités littéraires. Professeur de littérature française dans plusieurs universités américaines, entre 1956 et 1970, il est, en 1960 et 1961, professeur de littérature américaine à la Faculté des Lettres de Lyon.

Bibliographic information