L'anorexie mentale et le jeûne mystique du Moyen Age: faim, foi et pouvoir

Front Cover
Harmattan, 2000 - Anorexia - 252 pages
Que les anorexiques soient en majorité des femmes est un fait bien connu. Mais sait-on aussi communément qu'au Moyen Age, ce sont également des femmes, des mystiques, qui jeûnent à l'extrême ? Quelles conclusions peut-on tirer de cette répétition historique de la faim féminine ? C'est ce que tente d'expliquer cette étude qui explore et compare la situation sociale et psychologique des femmes à deux époques de l'histoire pourtant très éloignées. Il est certain que les mystiques désirent avant tout se rapprocher de Dieu en jeûnant, alors que les anorexiques tentent de se rapprocher d'un idéal physique. Mais les similarités dans la manière dont les femmes des deux époques vivent leur féminité n'en sont pas moins frappantes. Elles expliquent avec éloquence pourquoi ce sont principalement les femmes qui, à travers les siècles, se privent de nourriture. Entre rébellion et obéissance, la privation alimentaire apparaît comme un moyen essentiellement féminin de dire par le corps ce qui ne peut être exprimé par des mots : les désirs d'indépendance, d'expression de soi et de contrôle sur sa vie.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

AVANTPROPOS
11
I Bref historique du jeune volontaire
23
Brève biographie
45
Le pouvoir et le genre au Moven Age
75
T Profil de lanorexie
95
e pouvoir et le genre aujourdhui
134
Modèles interprétatifs de lanorexie
148
Les différences entre le jeûne mystique du Moven Age et lanorexie
168
Copyright

Other editions - View all

Bibliographic information