L'art de vérifier les dates ...

Front Cover
Moreau et Yalade, 1819 - Chronology, Historical
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 472 - Suabe, jugeant , par les services que ces hospitaliers rendaient à l'armée, combien cet établissement serait utile si on lui donnait une forme stable , imagina d'en faire un ordre de chevalerie, à l'imitation de ceux de Saint-Jean et des Templiers. Le patriarche et tous les chefs de l'armée applaudissant à ce projet, les évêques furent chargés de rédiger une règle, tirée de celle des hospitaliers, pour ce qui regardait le soin des malades, et de celle des Templiers , pour ce qui avait...
Page 215 - ... camp. Or, il arriva qu'un soir l'archevêque et Le comte étant >• tombés à la ferme d'un monastère , firent camper leurs troupes » à l'entour, et y entrèrent eux-mêmes pour y prendre du » repos. Le commandant du duc , après avoir tout observé , * voyant que le silence et la sécurité régnaient par-tout, fait « subitement irruption , au milieu de la nuit , dans la métairie...
Page 69 - Il n'en fut pas quitte à bon marché : outre la somme de 600 mille florins qu'il fut obligé de payer, il souscrivit à plusieurs conditions humiliantes, telles que la reddition de ses meilleures forteresses, la promesse de renoncer à l'union de Smalkalde, et. l'engagement d'aller se présenter en personne à l'empereur, dans l'espace de six semaines, pour lui faire des excuses à genoux et se soumettre à sa décision en tout ce qui concernait la religion et l'état de l'empire. Ce n'est qu'à...
Page 419 - ... le plus fort argument. Un prince qui peut décider les querelles par la force des armes, est toujours un grand dialecticien ; c'est un Hercule qui persuade à coups de massue.
Page 457 - Albert, après son installation, confirma les privilèges des états et des villes de son archevêché. Ce prélat fut un très-mauvais économe. Il aliéna...
Page 463 - La ligue formée par les Protestants, à Smalkalde, menaçant les églises catholiques, le cardinal Albert, après diverses conférences avec leurs chefs, conclut avec eux à Nuremberg, en iSSa, un traité, qui fut la première paix de religion.
Page 393 - Poméianie ultérieure , sous prétexte d'une croisade, mais dans la vue de faire valoir ses prétentions sur les districts de ce pays , qui avaient appartenu à l'état des Venèdes et des Abodrites. Il mit le siège devant Demmin , et fut obligé .de le lever par la désunion de ses alliés, qui cherchaient chacun leur avantage particulier. L'année suivante, le duc de Poméranie , craignant une nouvelle visite d'Albert , s'engagea à conserver le Christianisme dans ses états. La propriété des...
Page 394 - Ce prince finit ses jours le 18 novembre de l'an 1170, suivant les chroniques de Leutersberg et de Lunebourg. Les Slaves, lorsqu'ils furent devenus maîtres de Brandebourg , s'étaient retirés en grande partie du pays. Albert le repeupla d'habitants tirés de Hollande et de Zélande; c'étaient les plus habiles cultivateurs qu'il y eût alors en Europe.
Page 216 - Wcrderen et de la Leine, l'OberWald, le pays de Calenberg, Nordheim et Hanovre; à quoi il ajouta, après la mort de Guillaume son frère, Brunswick et les terres qui en dépendaient. Sa régence fut sage et douce. Il veilla sur tout ce qui pouvait contribuer à la prospérité de ses États.
Page 215 - ... assiégés dans le château d'Assebourg, il les y force, et, les ayant chassés de la place impitoyablement, il se l'approprie et y établit sa demeure. Tout ce que les bannis purent obtenir par le moyen de leurs amis , à force de prières , ce...

Bibliographic information