L'art de vérifier les dates ...: t.1-18. L'art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques, et autres anciens monuments, depuis la naissance de Notre-Seigneur

Front Cover
Valade, 1827 - Chronology, Historical
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 361 - ... à ne point permettre que qui que ce soit entreprenne de dépouiller la république de Pologne de son droit de libre élection, de rendre le royaume héréditaire, ou de s'y rendre absolu dans tous les cas où cela pourrait arriver, mais encore à prévenir...
Page 138 - Je partirai , mais j'exige deux conditions : la première, qu'on me présente le Livre d'Or où ma famille est inscrite, afin que j'en raie le nom de ma main ; la seconde, qu'on me rende l'armure dont l'amitié de mon aïeul Henri IV a fait présent à la république.
Page 388 - SMI les manifestant, ne balance point de déclarer que pour les maintenir et afin de protéger l'honneur de son pavillon, la sûreté du commerce et de la navigation de ses sujets contre qui que ce soit, elle fait appareiller une partie considérable de ses forces maritimes. Cette mesure n'influera cependant d'aucune manière sur la stricte et rigoureuse neutralité qu'elle a...
Page 408 - Elle faisait des lois, des règlemens, et les Russes gémissaient sous une oppressive anarchie. Ce n'était plus une Souveraine législatrice, qui fait exécuter ses lois: on pouvait plutôt la comparer à un homme de lettres, qui publie ses idées sur le gouvernement et la législation , et qui manque de moyens pour les faire exécuter. Tout homme en place se croyait souverain absolu dans sa partie, et ne rendait compte ni de sa gestion , ni des deniers qu'il avait entre les mains. L'empire était...
Page 354 - Saint-Jean-deJérusalem remettront à l'armée française la ville et les forts de Malte. Ils renoncent , en faveur de la république française , aux droits de souveraineté et de propriété qu'ils ont, tant sur cette île que . sur les îles de Gozo et Cumino.
Page 391 - Il j avait dans tout cela de la fiction et de la vérité. Catherine voyait de loin des villes et des villages dont il n'existait que les murailles extérieures; de près, elle voyait un peuple nombreux , mais ce même peuple courait pendant la nuit pour lui donner plus loin, le jour suivant, un spectacle semblable.
Page 227 - Muflier ne trouvèrent aucune ïôoo. résistance. Les insurgés s'étaient réunis pour défendre Arezzo ; cette place fut prise d'assaut , le 27 ; une partie des insurgés fut massacrée sur les remparts , dans les rues , dans les maisons dont les murs étaient crénelés; les autres se sauvèrent dans les campagnes. On démantela les murs de la place , qui n'offre aujourd'hui que des ruines. Arezzo fut ainsi nommée des peuples 4.rcetii , anciens habitans de l'Etrurie ; Porcenna, , Pétrarque...
Page 377 - ... contractantes , afin de participer à ce partage ; la Russie et la Prusse se garantirent leurs acquisitions, et promirent d'agir de concert à la diète de Varsovie pour obtenir le consentement de la république à toutes ces cessions...
Page 377 - Pologne ayant à sa charge des prétentions et des droits aussi anciens que légitimes, dont elles n'ont jamais pu avoir raison, et qu'elles risquent de perdre sans retour, si elles ne prennent des moyens de les mettre à couvert et de les faire valoir elles-mêmes, ensemble avec le rétablissement de la tranquillité et du bon ordre dans l'intérieur de cette République, ainsi qu'en lui appréciant...
Page 399 - Russie-Blanche une autre armée de 67,000 hommes > commandée par le prince Dolgorouki. La GrandeBretagne, toujours intimement liée avec la Prusse, déclara au cabinet de Saint-Pétersbourg que, sans exiger que sa médiation et celle de ses alliés fussent acceptées, elle ne permettrait pas qu'on imposât des sacrifices à la Porte, et qu'elle réclamoit pour cette puissance le status quo strict avant la guerre.

Bibliographic information