L'assassinat de Marat: 13 juillet 1793

Front Cover
Giovanangeli, 2008 - History - 190 pages
0 Reviews
Marat est mort ! " La nouvelle court Paris ce 13 juillet 1793 où le danger est partout pour la Révolution : à l'intérieur, à l'Ouest et aux frontières. L'Ami du peuple, le journaliste à la plume trempée dans le venin, le tribun à la langue assassine, le député de Paris en guerre contre les traîtres et les faiblesses de la Convention... est mort poignardé dans sa baignoire, et de la main d'une femme ! Jean-Paul Marat, " le Caligula des carrefours " selon Chateaubriand, est un enragé qui effraie les Montagnards eux-mêmes. Médecin et auteur prolifique se sentant incompris et persécuté, l'ambitieux a trouvé l'occasion d'exister dans la Révolution, où il exige des têtes, encore des têtes ! Quelques centaines de têtes coupées, proclame-t-il, peuvent en sauver des milliers. Charlotte Corday, " l'Ange de l'assassinat " selon Lamartine, n'est qu'une jeune provinciale de bonne famille horrifiée par les récits sanglants des Girondins en fuite à Caen. Montée pour cela à Paris, cette vierge résolue va tuer cette " bête immonde ", ce " pape de l'horrible ", dans la baignoire où le cloue sa maladie de peau. Abattre cette tête-là, pense-t-elle secrètement, peut en sauver cent mille.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

sinat de Marat
5
reconnaissance construction de son image de guide uni
17
la suicidaire politique
61

7 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information