L'avenir des campagnes

Front Cover
Georg & cie, 1909 - Agriculture - 102 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 84 - Si florissantes que soient l'électricité et l'automobile, ce serait illusoire de croire qu'elles vont continuer leur marche ascendante... Avant peu, sous l'impulsion de la nécessité, nous verrons l'exode urbain succéder à l'exode rural.
Page 99 - Dans ce temps-là, il n'y aura plus dans le monde ni agriculture, ni pâtres, ni laboureurs : le problème de l'existence par la culture du sol aura été supprimé par la chimie...
Page 36 - Georges d'Avenel dans un substantiel article de fraîche information, « prête aux fermiers un concours efficace : il fait à ses frais des expériences sur environ 200 terrains répartis en 44 Etats et distribués de manière à constituer une étude de toutes les divisions physiques de l'Union, de toutes les cultures et des moyens de les favoriser. Il...
Page 102 - qui peuvent enrichir, la meilleure , la plus féconde, la « plus douce , la plus digne d'un homme libre , c'est
Page 99 - ... que par l'accroissement des valeurs résultant de la production. Quand l'argent manque, les rémunérations individuelles se restreignent forcément; son abondance profite à tous. On ne peut faire de répartitions plus larges qu'à la condition d'avoir plus à distribuer. Heureusement, la masse à diviser n'est pas limitée à une quantité déterminée. Elle est susceptible d'acquérir une importance de plus en plus grande par l'effet de deux circonstances qui peuvent se manifester séparément...
Page 48 - Le moyen proposé, et qui a déjà reçu quelques applications, serait le suivant : « stipuler dans le bail une échelle mobile du fermage en argent, suivant les prix moyens qu'atteindront chaque année tel et tel produit qui forment la base de chaque exploitation ». (Traité théor.
Page 84 - que la crise agricole qui a fait tant de mal et qui a si furieusement ravagé la France agricole touche à son terme, que nous remontons aujourd'hui la pente qui nous conduit à une ère nouvelle, et qu'il ne dépend plus que de nous de rendre à l'agriculture son ancienne splendeur ». Les perspectives sont, comme on voit, magnifiques.
Page 32 - ... chaleur (que tout bestail craint beaucoup) laquelle passée, ou pour le moins abaissée, qui sera environ les deux ou trois heures après midi, les mènera-on au pastis jusques à l'entrée de la nuict, lors les enfermant dans le logis jusques au lendemain. C'est un profitable mesnage et pour le bestail et pour les labourages, que de faire coucher la bouvine sur les terres qu'on pretend ensemencer la prochaine année, dans des bons parcs, comme bestail à laine : car elle s'en porte mieux qu'enfermée...

Bibliographic information