L'heptaméron des nouvelles de très haute & très illustre princesse Marguerite d'Angouleme, reine de Navarre, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page clxxxvii - CONTES ET NOUVELLES de Marguerite de Valois, Reine de Navarre; mis en beau langage accommodé au goût de ce temps, et enrichis de figures en taille-douce.
Page 24 - Gave, où les arbres sont si feuilles que le soleil ne saurait percer l'ombre ni échauffer la fraîcheur ; là, assis à nos aises, dira chacun quelque histoire qu'il aura vue ou bien ouï dire à quelque homme digne de foi.
Page lxii - Elle m'aime trop; elle ne croira jamais que « ce que je croiray, et ne prendra jamais de religion
Page 101 - Voylà le plus grand fol dont je ouys jamais parler! Est-il raisonnable, par vostre foy, que nous mourions pour les femmes, qui ne sont faictes que pour nous, et que nous craignions leur demander ce que Dieu leur commande de nous donner?
Page clxxxix - Les Cent Nouvelles nouvelles, dites les Nouvelles du Roi Louis XI- — Les Contes ou les nouvelles récréations & joyeux devis de Bonaventure Des Periers- — UHeptaméron ou les Nouvelles de Marguerite, Reine de Navarre.
Page lvii - Comment pourrois je subfifter devant le tribunal de Dieu, moi qui ayant enfeigné en toute pureté l'evangile de fon fils à tant de perfonnes qui ont fouffert la mort pour lui, l'ai cependant toujours evitée, dans un age meme où bien loin de la devoir craindre, je la devois defirer?
Page lvii - ... bonhomme Fabry m'a escript qu'il s'est trouvé un peu mal à Blois, avecques ce qu'on l'a voulu fascher par de là. Et pour changer d'air iroit voulentiers veoir ung amy pour ung temps, si le plaisir du roy estoit luy vouloir donner congié.
Page cclviii - Domine salvum fac regem, * et exaudi nos in die qua invocaverimus te.
Page cxxxi - ... grand dommage pourtant; car eftant fi fpirituelle, il n'y pouvoit avoir rien que très bon & très plaifant, venant de telles grandes qui fçavoient de bons contes. « Elle compofa toutes ces nouvelles, la plufpart dans fa litiere, en allant par pays ; car elle avoit de plus grandes occupations eftant retirée. Je l'ay ouy ainfi conter à ma grand...
Page clxxxviii - Hiftoire des Amants fortunés , Nouvelles de la Reine Marguerite de Navarre, ancien texte publié par Claude Gruget dans l'édition originale de 1559, revu, corrigé & publié avec des notes & une notice par le bibliophile Jacob. Paris, 1841, in-12.

Bibliographic information