L'insurrection en Chine depuis son origine jusqu'à la prise de Nankin, par mm. Callery et Yvan

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

太平天国初期史,中译本名

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 31 - ... mauvaises, et de me prêter ainsi une assistance journalière qui m'empêchât de faillir. « Mou-tchang-ha, en qualité de premier ministre du cabinet, a joui de la confiance de plusieurs empereurs ; mais il n'a tenu aucun compte des difficultés attachées a sa charge, ni de l'obligation où il était de s'identifier avec la vertu et les bons conseils de son souverain. Au contraire, tout en conservant sa position et le crédit qui y était attaché, il a éloigné des emplois, au grand détriment...
Page 234 - ... XVI de ce que dans une situation politique la plus bizarre, la plus nouvelle, la plus extraordinaire, il recevait plusieurs conseils. Ce ne sont pas les seuls reproches qui aient été faits à ce prince. Les uns auraient voulu voir en lui un roi aventureux et batailleur; les autres lui reprochent de n'avoir pas été un homme de génie, de n'avoir pas su gouverner une révolution, auprès de laquelle les hommes à qui on attribuait le plus grand génie ont succombé. En vérité , on devrait...
Page 20 - ... approvisionnement, on fabriquera la quantité de capsules nécessaire aux exercices à feu, qui ont lieu pendant les grandes revues de printemps et d'automne. « Une année s'est à peine écoulée depuis que Votre Majesté a ordonné la fabrication des armes de guerre susdites, et tous ceux qui y furent employés, artificiers, officiers et soldats, ont déjà acquis une expérience merveilleuse, non-seulement dans l'art de les fabriquer, mais aussi dans celui de s'en servir. Nous prions donc...
Page 258 - ... signes se font avec les doigts. Pour savoir s'il existe quelque frère dans l'assemblée où ils se trouvent, ils prennent leur tasse à thé par le couvercle d'une manière particulière, en la tenant seulement avec trois doigts.
Page 198 - Nous avons en nous l'intelligence et le courage que donne le Ciel ; comment se fait-il que vous, Tartares, ne compreniez pas encore qu'il est tems de ramasser vos os épars , et d'allumer des tranches de lard pour servir de signaux à votre effroi? Pourquoi n'imitez-vous pas Yu et Kouei, qui ont réglé leur différend à l'amiable ? Si vous êtes assez aveugles pour ne pas voir les signes précurseurs du nouvel empire, nous n'avons qu'à faire un geste aux troupes que nous avons mises en campagne,...

Bibliographic information