La Bourse en son Palais

Front Cover
Société nouvelle Adam Biro, 2001 - Neoclassicism (Architecture) - 191 pages
0 Reviews
Faire mieux connaître Brongniart, l'architecte méconnu du Palais de la Bourse, et comment il s'inscrit dans le mouvement néo-classique ; faire mieux connaître pourquoi Napoléon a voulu cet édifice et sa pensée économique à l'aube du XIXe siècle ; faire mieux connaître les institutions qui ont régi la place de Paris durant près de deux siècles et sauver de l'oubli, par un portrait sans charge, ses acteurs dans leur travail quotidien ; faire mieux connaître, malgré les apparences d'une disparition, la transformation du marché et les adaptations accélérées de la profession - telles sont les intentions de La Bourse en son Palais. On dit encore, et pour combien de temps, la Bourse ou le Palais Brongniart, indifféremment ? Si l'on sait mieux ce qu'est et à quoi est utile une Bourse où se cotent actions et obligations, connaît-on Brongniart ? Ce livre n'a pas pour objet de réécrire la vie de l'architecte (1739-1813), mais de rappeler qu'il fut l'un des meilleurs en cette époque charnière qui court de l'Ancien Régime à la Révolution et à l'Empire. Nourri de classicisme, il fut un acteur actif et renommé de son retour. La Bourse de Paris est loin d'être la seule œuvre encore visible de son art, elle reste, avec la façade de la Chambre des députés et avec la Madeleine, malgré des altérations diverses, un des monuments les plus caractéristiques du néo-classicisme. Quand l'exécution en a été confiée à Brongniart par Napoléon, le prestige de la France et du prince n'était pas seul en cause. Le pays avait besoin qu'un tel lieu existât pour son évolution et son progrès. Occasion de retrouver l'Empereur, grand organisateur, non sur les champs de bataille mais sur le terrain économique et financier. La Bourse, à partir de 1825, a été animée, habitée, presque hantée par des générations de boursiers. Ils formaient au cœur même de Paris, par l'étrangeté apparente de leurs mœurs, de leurs cris et de leurs gestes, une sorte de tribu. Elle est maintenant dispersée. Elle ne méritait pas le mépris, elle ne mérite pas l'oubli. Ce livre essaie de la montrer dans sa verdeur première et sa vitalité première. Il ne se clôt ni sur le passé ni sur sa nostalgie, il s'ouvre sur les marchés d'aujourd'hui et de demain.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Bibliographic information