La structure autobiographique dans "La Douleur" de Marguerite Duras

Front Cover
GRIN Verlag, 2008 - 36 pages
0 Reviews
Seminar paper de l'annee 2004 dans le domaine Etudes des langues romanes - Francais - Litterature, note: 2,0, Universitat Stuttgart (Institut fur romanische Literaturen I ), cours: Einfuhrung in die franzosische Literaturwissenschaft, 12 sources bibliographiques, langue: Francais, resume L'ecrivaine francaise Marguerite Duras est morte le 3 mars 1996 a son domicile a Paris. Si toute sa vie et jusqu'a son dernier souffle cette femme etonnante n'a jamais cesse de gravir les echelons de la notoriete nationale et internationale, elle le doit certainement a son obstination a etre ellememe et a le rester, quoi qu'il arrive et quoi qu'il lui en coute. On a souvent dit que la plupart de ses oeuvres etaient autobiographiques. Ce fait n'est pas evident a prouver puisque Marguerite Duras refusait que l'on ecrive sur elle. Bien qu'elle ne cessait de repeter qu'elle n'avait rien invente, qu'elle n'avait fait que retranscrire ce qu'elle avait vu, ce qu'elle avait connu, nous pouvons quand meme nous poser la question de savoir si ses livres sont vraiment le reflet tel quel de sa vie. Ainsi, je m'attacherai plus particulierement a etudier la structure autobiographique d'un de ses livres, La Douleur. Pour cela, dans une premiere partie, je m'attarderai sur les liens ambigus du livre avec la vie de Marguerite Duras et dans une seconde partie, je m'interesserai a l'etude de la fiction ecrite dans ce livre.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information