La caricature contre Napoléon

Front Cover
Cercle De La Librairie, 1985 - History - 319 pages
La caricature est-elle une " chaire publique de diffamation " ? La Convention, pressée par ses adversaires, l'affirmait, et Napoléon Bonaparte, bon connaisseur en matière de propagande, prenait la peine de s'insurger officiellement auprès des autorités britanniques contre la diffusion en France de ces armes corrosives. Mais au-delà du témoignage, virulent et subversif, la satire imagée royaliste, née du redoutable creuset anglais, se prépare à devenir un art majeur, dans l'ombre de la clandestinité. En élève douée, la caricature française s'invente un langage et une culture qui lui sont propres. En gerbes colorées et incisives, elle invective un public rompu aux nouveaux supports politiques de la récente Révolution. Elle fustige un pouvoir personnel au moment décisif où s'affirme une société aux légitimités inédites. Témoin lucide et truculent de son temps, elle en est aussi le produit, par ses représentations symboliques du politique. Par sa vision du corps social, elle reflète les valeurs et les interdits d'une société en pleine évolution. Images anglaises, images françaises. Quel contraste entre les deux visages de l'Empereur ! Différence à la mesure des antagonismes qui séparent les deux pays. Et cet aspect méconnu de l'opposition à Napoléon confirme enfin l'existence d'une légende noire longtemps éclipsée par l'hagiographie romantique du solitaire de Longwood ! L'illustration de ce livre - 196 estampes dont 96 en couleurs - n'avait jamais encore été rassemblée.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Bibliographic information