La dimension des miracles: Echange standard

Front Cover
Ed. R. Laffont, 1982 - 378 pages
Par son humour sarcastique, sa verve satirique, son sens des retournements imprévisibles, son goût de l'insolite, son irrespect des formes consacrées, Robert Sheckley est un peu le Mark Twain du XXe siècle. Plus une pointe de Lewis Cartoll. Ou celui du XXIe. Le héros de Sheckley, c'est le Petit homme qui affronte, avec la cocasserie du désespoir, les grandes machines impitoyablement détraquées de l'avenir. C'est Charlot, ou Walter Mitty, égaré dans 1'imbroglio des sociétés interstellaires, errant dans les méandres de l'espace-temps. Que feriez-vous si, comme Carmody, vous aviez gagné sans l'avoir voulu un prix au tiercé galactique, un prix qui parle et qui change d'aspect à volonté, et qu'il vous faut aller chercher à l'autre bout de l'univers ? Partir, c'est l'affaire d'un clin d'œil. Mais revenir, c'est une autre histoire, quand vous ignorez où est la Terre, quelle est votre époque, et à quel possible vous appartenez. Et s'il vous faut compter, pour vous indiquer la route, sur un dinosaure amical, sur un dieu égocentrique et sur un architecte ès planètes. Lire Sheckley, c'est entrer dans la Dimension des Miracles, ou risquer de se perdre dans le Monde Paradoxal. Attention. Vous n'en reviendrez pas.

Bibliographic information