La Fécondité des erreurs: Histoire des idées dynamiques en physique au XIXe siècle

Front Cover
Presses Univ. Septentrion, Mar 15, 2010 - Science - 192 pages

Une œuvre scientifique en construction est une entreprise souvent incertaine, à l'aspect buissonnant, rarement linéaire, où le vrai et le faux peuvent se côtoyer. Des idées contestables, périssables peuvent être facteurs de progrès et même, paradoxalement, favoriser le développement du paradigme qui les supplantera. C'est ce que montrent les nombreuses études de cas présentées dans cet ouvrage. Ces études retracent l’histoire de l’électrodynamique (Ohm, Ampère, Faraday, etc.) et de la physique de l’énergie (Joule, Helmholtz, Thomson, Maxwell, Planck, etc.) durant un siècle, de la pile électrique au quantum d’énergie.
Cette histoire est aussi celle du passage graduel des conceptions statiques aux conceptions dynamiques du monde, transition liée à la décomposition du newtonianisme. Elle peut éclairer sur les résistances de la pensée naturelle aux idées dynamiques et les difficultés à construire le concept d’énergie dans l’enseignement. Il n’est pas illusoire d’espérer réduire ces difficultés grâce à la connaissance de l’histoire.
La réussite de ce pari, peut-être le véritable ressort du livre, serait une marque supplémentaire de la fécondité des erreurs.

 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Introduction
7
La découverte du galvanisme
15
Ohm et la mathématisation
29
La conversion des puissances de la nature
51
Une extension du principe mécanique
65
Le mémoire dHelmholtz
90
La construction du concept dénergie
105
Un sujet plein dembûches
113
Le Traité de philosophie naturelle
119
électromagnétique de MaxxueU
138
La physique de lénergie au sens de Planck
158
La critique de lénergétique par Planck
164
Le rayonnement thermique
174
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

About the author (2010)

Professeur des universités honoraire en épistémologie et histoire des sciences. Il a enseigné à l'université de Lille 1 et à l’IUFM du Nord - Pas de Calais.
Il est membre de l’UMR Savoirs, Textes, Langage (CNRS, Lille 3, Lille 1). Il est l’auteur de plusieurs articles et
d’une thèse sur l’histoire des théories dynamiques en physique au XIXe siècle.

Bibliographic information