La fabrique de l'innovation

Front Cover
Dunod, Jun 6, 2012 - Business & Economics - 192 pages
Comment éclot une innovation de rupture ? Comment les concepts et les connaissances s’influencent-ils réciproquement dans la fabrique de l’innovation ? Quels sont les « états mentaux » des innovateurs ? Cet ouvrage est le fruit de la rencontre entre un innovateur en série et entrepreneur reconnu dans le monde des affaires, et un chercheur qui accompagne les mutations des projets innovants depuis vingt années. Ce qui les réunit, c'est la passion de l’innovation et le désir de comprendre et de faire comprendre les processus créatifs de rupture. L’ouvrage analyse rigoureusement une variété de cas inédits d’innovations « en train de se faire ». En particulier, il présente pour la première fois toute l'histoire de la conception de la Swatch. De cette formindable innovation, de nouveaux enseignements seront proposés. Cet ouvrage se veut résolument optimiste. Il n’est pas nécessaire d’être génial pour être innovant. Nous pouvons tous être des innovateurs. Pourtant, l’innovation de rupture est rare et si tout le monde hurle à l’innovation, chacun travaille à l’évolution. L’innovation de rupture est difficile à engendrer et à répéter, mais nous sommes tous responsables de ce qui lui permet d’advenir. Cet ouvrage aide à comprendre ce qui la rend possible.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Gilles Garel est professeur au Conservatoire national des arts et métiers et à l’Ecole polytechnique en France. Titulaire de la chaire de gestion de l’innovation du Cnam, il réalise des travaux en management de l’innovation et de projet depuis le début des années 1990, en relation directe avec des entreprises. Il est directeur du LIRSA du Cnam (Laboratoire Interdisciplinaire en Sciences de l’Action).

Ingénieur horloger et en matières plastiques, Elmar Mock est co-inventeur de la montre Swatch à 26 ans. Il conçoit ensuite la Rockwatch de Tissot, avant de quitter l’horlogerie en 1986 et de fonder sa propre société Créaholic à Bienne, en Suisse. Elmar Mock est cité comme inventeur dans plus de 150 familles de brevets. Il est lauréat du prix Gaïa 2010.

Bibliographic information