La jeunesse de Calvin

Front Cover
Fischbacher, 1888 - 228 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page iv - Traité qui contient la méthode la plus facile et la plus asseurée pour convertir ceux qui se sont séparez de l'Eglise, par le cardinal de Richelieu.
Page 13 - Calvin entra en scène, à propos du discours que Nicolas Cop devait prononcer à la rentrée de l'Université. Jean Calvin (Cauvin, de son vrai nom) était né à Noyon le 10 juillet 1509. « Nulle ville n'a été plus pleinement picarde que Noyon. Aucune n'a mieux réalisé qu'elle ce mélange d'esprit frondeur et de dogmatisme obstiné, qui est la caractéristique du pays. Les bourgeois montrèrent constamment, vis-à-vis de l'élément ecclésiastique, une hostilité sourde...
Page 164 - Histoire de la vie, mœurs, actes, doctrine; constance et mort de Jean Calvin, jadis ministre de Genève...
Page 168 - Histoire du Protestantisme en France, depuis son origine jusqu'à nos jours, précédée de l'Histoire des Hérésies de Wiclef, de Jean Hus et de Luther, 3 vols.
Page iii - Calvin sur losué ainsi qu'elle est maintenant augm. de nouveau et déduite selon l'ordre du temps quasi d'an en an.
Page 194 - ... partaiges, quictances, garandies et autres tant et telles que à chacun cas sera nécessaire, et soubz les seel ou seaulx que besoing sera, et générallement de autant faire, dire, procurer et besongner en tout ce qui dict est et qui en deppend comme ledict constituant feroit et faire porroit, sy présent en sa personne y estoit, jaçoit ce que le cas requist mandement plus espécial ; promectant ledict constituant en bonne foy et soubz l'obligation de tous et chacuns ses biens, meubles et immeubles,...
Page 53 - Paris, le diable m'emport si je ne mettois le feu dedans, et faisois brusler et principal et regens, qui endurent ceste inhumanité devant leurs yeulx estre exercée.
Page 110 - ... à chercher quelque cachette et moyen de me retirer des gens ; mais tant s'en faut que je vinsse à bout de mon désir qu'au contraire toutes retraites et lieux à l'écart m'étaient comme écoles publiques. Bref, cependant que j'avais toujours ce but de vivre en privé sans être connu, Dieu m'a tellement promené et fait tournoyer...

Bibliographic information