La métacognition: une aide au travail des élèves

Front Cover
ESF Éd., 1999 - Apprentissage cognitif - 172 pages
0 Reviews
Les enseignants comme les parents s'attachent légitimement aujourd'hui à l'acquisition de " méthodes de travail " par les élèves. Mais, trop souvent, les apprentissages méthodologiques sont présentés comme un " supplément d'âme ", sans apport direct avec les contenus d'enseignement, sans articulation avec la construction de l'intelligence de l'élève... quand ils ne sont pas renvoyés au travail à la maison ou même à la fréquentation d'officines privées ! Le concept de " métacognition " veut rompre radicalement avec ces dérives et réintroduire la " prise de conscience " au sein même de l'acte d'apprendre comme une dimension essentielle de celui-ci. Il propose d'entraîner systématiquement l'élève à comprendre ce qu'il fait quand il travaille, à stabiliser des procédures efficaces, à prendre le recul nécessaire pour acquérir des connaissances transférables à améliorer son efficacité cognitive. C'est donc pendant et non après les enseignements que s'inscrit la formation méthodologique. Et c'est là la garantie de son efficacité. Le présent ouvrage présente les résultats d'une recherche sur ce thème effectuée au sein du laboratoire de recherche en sciences de l'éducation de l'université Lumière-Lyon 2. Il met en évidence le très grand intérêt de la pratique de métacognition, analyse les différentes acceptions et applications de ce concept ; il propose, enfin, des outils directement utilisables dans les classes. Quatre études se complètent pour cela : la première montre comment, à l'école primaire, la pratique de la métacognition peut jouer sur la motivation des élèves et favoriser leur réussite. La deuxième s'attache, plus précisément, à la prise de conscience par les élèves de leurs méthodes de pensée et à l'amélioration de celles-ci. Une troisième investigation, menée au collège, montre comment, en rendant les élèves plus autonomes, la métacognition favorise la mise en place et améliore l'efficacité de la pédagogie différenciée. Enfin, une dernière réflexion, concernant les élèves en grande difficulté, détermine les conditions pour que l'enfant ne subisse plus passivement les situations d'apprentissage mais se considère comme capable d'agir face aux savoirs. Testées dans des conditions variées et dans des milieux difficiles, ces recherches sont adaptables à toutes les situations scolaires. En effet, grâce au développement de la métacognition, toutes posent l'élève comme sujet dans ses apprentissages et visent à améliorer sa motivation, son autonomie, son implication et la maîtrise de ses apprentissages... bref, à lui confier les clés de sa propre réussite.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information