La mythologie slave

Front Cover
E. Leroux, 1901 - Cults - 248 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 52 - Ce détail est confirmé par tout ce que nous savons de mythologie slave. Le témoignage de Procope paraît s'appliquer aux Slaves de la Russie actuelle. Helmold dit des Slaves de l'Elbe (Polabes) : « Parmi les nombreuses divinités auxquelles ils attribuent les champs, les forêts, les tristesses et les plaisirs, ils n'hésitent pas à reconnaître (non diffitentur] un dieu qui réside dans le ciel et commande aux autres. Ce dieu tout-puissant ne s'occupe que des choses célestes. Les autres ont...
Page 198 - II y avait chez les Slaves plusieurs monuments sacrés : l'un était bâti sur une des montagnes les plus hautes de la terre, au dire des philosophes. On vante l'architecture de ce monument, la disposition habile et les couleurs variées des pierres qu'on y avait employées, les mécanismes ingénieux placés sur le...
Page 210 - ... y mettaient le feu. Ensuite ils rassemblaient les os, les mettaient dans un petit vase et plaçaient ce vase sur une colonne au bord de la route. Ainsi font encore aujourd'hui les Viatitches.
Page 62 - ... chez les Russes et les Polonais, signifie foudre. En l'honneur de cette idole un feu de bois de chêne brûlait nuit et jour; si ce feu s'éteignait par la négligence des serviteurs chargés de le surveiller, ils étaient impitoyablement punis de mort. > Ces détails très précis portent un caractère très sérieux de vraisemblance : mais où Guagnini les avait-il pris?
Page 86 - Ce vœu avait pour objet, non pas la destinée du prêtre ou du peuple, mais l'abondance de la moisson future. Puis il saluait la foule au nom de l'idole, l'engageait à persévérer dans sa dévotion et dans ses sacrifices et lui promettait comme récompense très certaine des victoires sur terre et sur mer.
Page 71 - Et comme ils continuaient leur chemin, et qu'ils marchaient en parlant, » voici un chariot de feu, et des chevaux de feu, qui les séparèrent l'un de l'autre. Et Elie monta aux cieux par un tourbillon.
Page 190 - Dieu, fondé par Vladimir. Ce Varègue était venu de la Grèce , il était chrétien ; et il avait un fils beau de visage et d'âme. Le sort tomba sur lui par la haine du démon ; car le démon...
Page 161 - Sz'ua, déesse des Polabes. Cette Siva a fait fortune. Elle a été reprise par le faussaire de la Mater verborum qui l'interprète par dea frumenti. On sait aujourd'hui qu'il avait fabriqué Siva avec le mot aiunt. Siva figure également parmi les fausses divinités obotrites. Les Tchèques ont interprété Siva par Ziva (la vie, la vivante); le dictionnaire tchèque de Kott nous donne un article Ziva, Zivena, déesse de la vie de l'homme et de la nature et nom do la planète Gérés.
Page 199 - Un troisième temple s'élevait sur un promontoire entouré par un bras de mer s; il était bâti en blocs de corail rouge et d'émeraude verte. Au centre se dressait une haute coupole sous laquelle on avait placé une idole dont les membres étaient formés de quatre pierres précieuses, de béryl, de rubis rouge, d'agate jaune et de cristal de roche. La tête était en or pur1.
Page 198 - ... mis en jeu par le soleil levant, les pierres précieuses et les œuvres d'art qui s'y conservaient, lesquelles annonçaient l'avenir et mettaient en garde contre les calamités de la fortune avant leur accomplissement ; on cite enfin les voix qui se faisaient entendre du haut du temple et l'effet qu'elles produisaient sur les assistants. « Un autre temple avait été construit par un de leurs rois sur la Montagne noire. Il était entouré de sources merveilleuses dont les eaux différaient de...

Bibliographic information