La science des philosophes et l'art des thaumaturges dans l'antiquité

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 100 - ... ni en avant ni en arrière, ni à droite ni à gauche; mais, les chevilles étant bien affermies entre les règles, il descendra exactement suivant la verticale.
Page 7 - ... esclave, de descendre des choses immatérielles et purement intelligibles aux objets corporels et sensibles, d'employer une vile matière qui exige le travail des mains et sert à des métiers serviles...
Page 6 - ... des corps visibles. Mais celui qui aime l'intelligence et la science doit rechercher, comme les vraies causes premières, les causes intelligentes, et mettre au rang des causes secondaires toutes celles qui sont mues et qui font mouvoir nécessairement.
Page 32 - II plongea de môme la masse d'or dans lo vase plein d'eau ; et, après l'avoir retirée et avoir également mesuré l'eau expulsée, il reconnut qu'il n'en manquait pas autant et que cette différence en moins correspondait à celle qui existait entre le volume de la masse d'or et celui de la masse d'argent qui avait le même poids. « Le vase fut rempli une troisième fois, et la couronne ellemême y ayant été plongée, il trouva qu'elle en avait fait sortir plus d'eau que la masse d'or qui avait...
Page 10 - De même qu'il ya plusieurs espèces d'airs, il ya plusieurs espèces de feu et aussi plusieurs espèces d'eau. Platon classe parmi les eaux tous les corps fusibles et par conséquent les métaux. « Le cercle de l'univers qui comprend en soi tous les genres (tous les corps sous leurs divers états), et qui, par la nature de sa forme sphérique, aspire à se concentrer en lui-même, resserre tous les corps et ne permet pas qu'aucune place ne reste vide. C'est pour cela que le feu principalement s'est...
Page 8 - L'eau, en se congelant, devient, à ce qu'il semble, des pierres et de la terre; la terre dissoute et 'décomposée s'évapore en air; l'air enflammé devient du feu ; le feu comprimé et éteint redevient de l'air ; à son tour l'air condensé et épaissi se transforme en nuage et en brouillard; les nuages, en se condensant encore plus, s'écoulent en eau ; l'eau se change de nouveau en...
Page 33 - ... ait le même poids que le corps entier. Si un corps plus léger qu'un fluide est enfoncé dans ce fluide, ce corps remontera avec une force d'autant plus grande qu'un volume égal du fluide sera plus pesant que ce corps. Un corps qui, à volume égal, est plus pesant qu'un fluide, continuera à descendre jusqu'à ce qu'il soit arrivé au fond.
Page 36 - ... humaine, mais une intelligence divine; regardant la mécanique, et en général tout art qu'on exerce pour le besoin , comme des arts vils et obscurs, il ne se livra qu'aux sciences dont la beauté et la perfection ne sont liées à aucune nécessité...
Page 25 - Il part de là pour établir une série de théorèmes qui constituent les éléments de ce que nous appelons aujourd'hui la Perspective, par exemple : — De plusieurs objets de même grandeur, le plus rapproché de nous se voit plus distinctement que les plus éloignés ; — tout objet placé à une...
Page 7 - Archytas, qui voulurent par là embeljir et égayer, pour ainsi dire, la géométrie, en appuyant, par des exemples sensibles et sur des preuves mécaniques, certains problèmes dont la démonstration ne pouvait 'être fondée sur. le raisonnement et sur l'évidence. Tel est le problème des deux moyennes proportionnelles, qu'on ne peut trouver par des démonstrations géométriques, et qui sont néanmoins une base nécessaire pour la solution de plusieurs autres problèmes. Ces deux géomètres...

Bibliographic information