Le Chemin des neuf mondes: Les Indiens Kogis de Colombie peuvent nous enseigner les mystères de la vie

Front Cover
Albin Michel, Nov 7, 2012 - Body, Mind & Spirit - 304 pages
0 Reviews
En 1985, le géographe et alpiniste Éric Julien entreprend une expédition dans les montagnes de Colombie. C'est là qu'il découvre les Indiens Kogis : victime d'un oedème pulmonaire, le jeune homme est sauvé par cette peuplade qui le soigne avec des plantes et des connaissances d'un autre temps. De retour à Paris, il découvre que ces Indiens sont les derniers héritiers des grandes cultures précolombiennes.
Revenu dix ans plus tard sur les lieux de son expédition avec l'idée d'aider les Kogis à retrouver leurs terres ancestrales et à s'inventer un avenir qui leur soit propre, il doit faire face à de multiples difficultés (narcotrafiquants, guérillas, etc.) pour rejoindre, confinée dans de secrètes montagnes, une société qui a su préserver une grande beauté dans ses rapports avec la nature. Peu à peu, la confiance s'installe. En 1997, Eric Julien crée l'association Tchendukua « Ici et Ailleurs » qui, depuis la France, rachète et restitue aux Indiens Kogis leurs terres. En échange, il reçoit un cadeau d'une grande subtilité : la philosophie des Kogis, qui révèle une connaissance intime des écosystèmes.
C'est justement l'un des messages dont le monde moderne a besoin pour mettre un terme à sa folie et redécouvrir l'harmonie.
Nous pouvons aider les Indiens Kogis à survivre et ils peuvent nous aider à entrer dans le XXIe siècle. Saurons-nous écouter leur voix ?

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2012)

Géographe, Eric Julien a fait la connaissance des Indiens Kogis de Colombie il y a près de trente ans quand, atteint d’une embolie en plein trekking, ils lui ont sauvé la vie. Depuis, il partage son existence entre son métier de coach formateur en entreprise et l’association Tchendukua, qu’il a fondée en France pour leur venir en aide. Un travail qu’il a partagé pendant vingt ans avec son alter ego, Gentil Cruz, et qu’il poursuit malgré l’assassinat de ce dernier.

Bibliographic information