Le Grand remue-ménage: La crise de la famille

Front Cover
Fayard, Apr 16, 1997 - Social Science - 286 pages
0 Reviews
Evelyne Sullerot retrace ici notre histoire, celle des familles dont nous sommes issus et des familles que nous avons constituées, depuis l'époque du baby-boom jusqu'au baby-krach de ces dernières années.

Que de chemin entre le consensus familialiste de la Libération et le démaillage de la famille d'aujourd'hui, refuge de la vie privée, dernier lieu de cohésion sociale! De génération en génération, de moins en moins de naissances, de moins en moins de mariages, de plus en plus d'enfants séparés d'un de leurs parents à la suite de ruptures. Les lois, sans cesse refaites, ont peine à suivre les moeurs et les progrès de la génétique et de la procréatique. Et la politique familiale, de moins en moins familiale, se rétrécit comme peau de chagrin.

Une histoire mouvementée, passionnée, où les grands débats se succèdent dans l'intimité des foyers: les conceptions du couple, les rôles des parents, l'éducation des enfants, l'émancipation des adolescents, la libération des femmes, les formes nouvelles d'unions et de désunions, l'optimisme des individualistes qui entendent vivre leurs désirs. Une démonstration décapante qui remet en question bien des idées reçues et nous invite à réfléchir sur la société du XXIe siècle.

Evelyne Sullerot, sociologue, co-fondatrice du Planning familial, a siégé quinze ans au Conseil économique et social et douze ans au Haut Conseil de la population et de la famille. Elle est membre de la Commission nationale consultative pour les Droits de l'homme depuis dix ans. Entre autres ouvrages, elle a publié Pour le meilleur et sans le pire et Quels Pères? Quels Fils?

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (1997)

Evelyne Sullerot est co-fondatrice du planning familial en France (1956) ; sociologue, elle est l’auteur d’enquêtes pour le CNRS. En 1967, elle fait, à l’université Paris X-Nanterre, le premier cours au monde sur les problèmes féminins. On lui confie de nombreuses missions en tant qu’expert international sur les questions de la formation professionnelle et de l’emploi des femmes. Á partir de 1970, au Bureau de l’égalité des chances des communautés européennes, elle est expert puis directrice de programme - jusqu’en 1991. De 1974 à 1989, elle fonde et préside les Centres Retravailler, centres d’orientation professionnelle fréquentés par 300.000 femmes dans 271 villes de France, et adaptés dans cinq pays étrangers. Membre du Conseil économique et social de 1974 à 1989, elle rédige de nombreux rapports ("Le travail des femmes" ; "La démographie de la France" ; "Les équipements d’accueil pour la petite enfance" ; "Le statut matrimonial et ses conséquences juridiques, fiscales et sociales" ; "La prévention de la toxicomanie", etc.). Á partir des années 1980, ses recherches socio-démographiques portent plus spécialement sur la famille et ses transformations.
Evelyne Sullerot est présidente d’honneur de Population & Avenir, membre honoraire du Conseil économique et social. Elle est élue en 1999 membre correspondant de l’Institut (Académie des Sciences morales et politiques). Elle est commandeur de la Légion d’honneur et Grand Officier de l’Ordre national du Mérite.
Evelyne Sullerot est l’auteur de nombreux ouvrages : La Presse féminine (Armand Colin, 1964) ; La vie des femmes (Denoël-Gonthier, 1965) ; Demain les femmes (Robert Laffont, 1965 ; onze traductions) ; Histoire de la presse féminine (CNRS-A. Colin, 1966) ; Histoire et sociologie du travail féminin (Denoël-Gonthier, 1968) ; La Femme dans le monde moderne (Hachette, 1970 ; édition trilingue) ; Les Françaises au travail (Hachette, 1973) ; Histoire et mythologie de l’amour, huit siècles d’écrits féminins (Hachette Littérature ; 1974, ouvrage couronné par l’Académie française) ; Les Crèches et les équipements d’accueil pour la petite enfance, avec Michèle Saltiel (Hachette Littérature, 1974) ; L’Aman (Fayard, 1981 ; roman) ; Pour le meilleur et sans le pire (Fayard, 1984 ; ouvrage couronné par l’Académie française) ; L’Âge de travailler (Fayard 1986) ; L’Enveloppe (Fayard, 1987 ; roman) ; Quels pères ? Quels fils ? (Fayard, 1992 ; Le Livre de Poche, 1995) ; Alias (Fayard, 1996, et Le Livre de Poche, 1997 ; roman) ; Le Grand remue-ménage, crise de la famille (Fayard ;1997) ; La Crise de la famille (édition augmentée, coll. Pluriel, Hachette Littérature, 2000) ; Diderot dans l’autobus, ou comment se laisser aller à des pensées incorrectes sur les mœurs actuelles et l’avenir de l’espèce humaine (Fayard, 2001) ; Silence (Fayard, 2004) ; Pilule, Sexe, ADN : trois révolutions qui ont bouleversé la famille (Fayard, 2006) ; La Famille, affaire privée et affaire publique, avec Michel Godet (La Documentation française, 2007).

Bibliographic information