Le Travail des sociétés

Front Cover

" Longtemps, j'ai cru vivre dans une société ", dit François Dubet, mais la représentation traditionnelle de la société s'épuise sous les coups de la mondialisation et de la modernité elle-même.

Ainsi, la société n'est plus conçue comme le progrès de l'intégration d'une structure sociale, d'une culture nationale homogène et d'une souveraineté politique toute puissante. Désormais, les individus, de plus en plus mobilisés, sont chargés de faire ce que la société ne fait plus pour eux.

Les sociétés ne disparaissent pas pour autant. Elles imposent des formes de domination. Elles continuent à déterminer les épreuves que les individus affrontent. Elles sont le cadre fondamental de la critique sociale et des mouvements sociaux.

C'est ce " travail des sociétés " qu'il nous faut comprendre afin de construire les représentations et les forces politiques qui nous permettent de vivre ensemble.


À travers une démonstration précise, claire et très pédagogique, cet essai magistral de François Dubet poursuit, après Le Déclin de l'institution, son travail sur la sociologie des sociétés. Une réflexion qui bouscule fortement les théories actuelles, en décrit les limites et les dépasse en proposant un nouveau modèle, un outil pour repenser l'avenir.


François Dubet est professeur de sociologie à l'université de Bordeaux II et directeur d'études à l'EHESS. Il a publié de nombreux ouvrages dont Dans quelle société vivons-nous ? (avec Danilo Martuccelli, Seuil, 2000), Le Déclin de l'institution (Seuil, 2002) et Injustices (Seuil, 2006).

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2011)

François Dubet est professeur de sociologie à l'université de Bordeaux II et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Il a publié de nombreux ouvrages dont Dans quelle société vivons-nous ? (avec Danilo Martuccelli, Seuil, 2000), Le Déclin de l'institution (Seuil, 2002) et Injustices (Seuil, 2006).

Bibliographic information