Le conventionnel Pinet: d'après ses mémoires inédits

Front Cover
F. Alcan, 1907 - 122 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - ... se sont déclarés ennemis irréconciliables de la France et du gouvernement légitime, sont exclus à perpétuité du royaume et sont tenus d'en sortir dans le délai d'un mois, sous la peine portée par l'article 33 du Code pénal; ils ne pourront y jouir d'aucun droit civil, y posséder aucuns titres ni pensions à eux concédés à titre gratuit.
Page 116 - Louis-Antoine, dauphin, et tous les membres de la branche aînée de la maison royale sortent en ce moment du territoire français, déclare que le trône est vacant en fait et en droit et qu'il est indispensable d'y pourvoir.
Page 85 - Pour arrêter leurs trames criminelles, il faut des fers, des bourreaux, des supplices ; la mort, la mort seule peut effrayer leurs complices, et mettre fin à leurs complots.
Page 86 - Ceux des régicides qui, au mépris d'une clémence presque sans bornes, ont voté pour l'Acte additionnel ou accepté des fonctions ou emplois de l'usurpateur, et qui par là se sont déclarés ennemis irréconciliables de la France et du gouvernement légitime, sont exclus à perpétuité du royaume, et sont tenus d'en sortir dans le délai d'un mois, sous la peine portée par...
Page 112 - Sur le rapport de notre ministre de la justice; notre Conseil des ministres entendu, considérant qu'il est juste et urgent de faire cesser l'effet des condamnations politiques antérieures aux glorieuses journées des 27, 28 et 29 juillet dernier, etc. Art 1".
Page 119 - ... manifesté, soit d'une manière publique ou particulière, de contraire à la religion catholique, apostolique et romaine, dans le sein de laquelle il veut mourir; priant surtout ses anciens paroissiens de lui pardonner les scandales dont il peut s'être rendu coupable ; qu'il témoigne, en outre, la plus vive douleur et le plus sincère repentir d'avoir voté la mort de son roi Louis XVI: qu'il prie humblement le Dieu qui est plein de bonté de le traiter, non selon sa justice, mais selon ses...
Page 61 - Les habitants de deux villages de l'extrême frontière de France dans les Pyrénées nous furent dénoncés par des généraux comme servant d'espions à l'ennemi. Ces indignes Français se rendaient dans le camp espagnol, indiquaient nos avant-postes et servaient de guides aux détachements que les Espagnols envoyaient pour les surprendre et les égorger. Cette infâme manœuvre se répéta assez souvent pour engager les généraux à nous demander de prendre des moyens pour empêcher nos soldats...
Page 83 - Toutes recherches des opinions et votes émis jusqu'à la restauration , sont interdites : le même oubli est commandé aux tribunaux et aux citoyens.
Page 110 - Je ne vous » la donnerais pas, si je n'étais pas persuadée » que vous périrez plutôt que de différer de » vous en servir. » Sa grande âme habituée à penser et à agir fortement, ne négligeait aucun stimulant ; elle eut, dans ce moment, un air de grandeur et une nuance de bonté si tendre, si amicale, que j'en fus profondément ému.
Page 30 - Sous kle prétexte de rechercher les auteurs d'un acte qui fut qualifié d'insubordination et même de révolte contre l'autorité conventionnelle, le député Pinet, dont le nom figure parmi ceux des plus farouches proconsuls de cette époque, fit arrêter un grand nombre de nobles, de prêtres et les personnages les plus marquants du Guipuzcoa et d'une partie de la Biscaye, et les fit périr sur l'échafaud. Des colonnes mobiles, commandées par des hommes aussi féroces que lui, parcoururent le...

Bibliographic information