Le français en cage

Front Cover
Grasset, Apr 1, 2014 - Literary Collections - 140 pages
Il y a longtemps que j'avais envie d'écrire un livre dont l'objectif serait de débarrasser auteurs, lecteurs, parleurs des camisoles de force où les retient le purisme et, quitte à faire scandale, je me décide à dénoncer les maniaques qui, pour donner l'illusion qu'ils maîtrisent le français, ont choisi arbitrairement, pour le défendre, des bastions malencontreux qui nous emprisonnent sans nous protéger. Jamais Littré n'avait cru que le mouvement du vocabulaire et de la syntaxe devait cesser après la publication de son dictionnaire, mais il y a des censeurs pour le croire et traiter notre langue comme si elle était morte. Je la vois vivante, je la veux vivace. J.L.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2014)

Après des études au lycée Condorcet, Jacques Laurent (1919-2000), entreprend une licence de philosophie que la déclaration de guerre vient interrompre. Il est célèbre pour avoir, toute sa vie, mené de front une carrière d’écrivain populaire sous le pseudonyme de Cécil Saint-Laurent, et une carrière d’écrivain « sérieux » sous son vrai nom. Il est apparenté aux « hussards », la nouvelle droite littéraire des années 50. En 1971, il reçoit le prix Goncourt pour Les Bêtises, puis, est élu à l’Académie française en 1986. Son roman Caroline Chérie (paru sous le pseudonyme de Cécil Saint-Laurent en 1947) est triomphalement adapté au cinéma en 1967 avec Martine Carol dans le rôle titre.

Bibliographic information