Le Genocide Occulte

Front Cover
l'Age d'Homme, 1998 - History - 286 pages
0 Reviews
L'Etat indépendant de Croatie fut créé en avril 1941 sur les décombres du Royaume de Yougoslavie, envahi par les forces de l'Axe. Il disparut avec la défaite de l'Allemagne nazie et la reconstitution d'une fédération yougoslave sous régime communiste. Durant sa brève existence, cet Etat s'illustra par un zèle exterminateur qui scandalisa même ses alliés et protecteurs. Dès son instauration, le gouvernement oustachi d'Ante Pavelic avait en effet adopté une politique d'éradication des minorités ethniques et religieuses, au premier chef orthodoxe et juive. Conformément à ce programme, près d'un million de non-catholiques - Serbes, juifs, Tziganes - furent massacrés, soit les 15 à 20 % de la population de l'Etat. La rhétorique raciste, commune à l'époque, masquait en Croatie une " croisade " spécifique, résultat d'une haine séculaire des " schismatiques ". La conversion forcée et le génocide furent conçus et mis en œuvre par des catholiques pratiquants, avec la participation de prêtres et de moines, la bénédiction de l'épiscopat croate et la complicité à tout le moins par omission de dénonciation - de la Curie romaine. Pour divers motifs, dont la complaisance politique n'est pas le moindre, l'historiographie de l'après-guerre a ignoré ce crime unique. Marco Aureho Rivelli, diplômé en Sciences politiques, a consacré vingt ans de recherches à mettre en lumière ce "trou noir" de l'histoire moderne, dont il a fait son sujet de thèse de doctorat. Sa relation du génocide se fonde sur une masse imposante d'actes officiels, de documents imprudemment oubliés par les bourreaux en fuite, de rapports rédigés par des témoins oculaires, notamment des officiers italiens ou allemands qui, bien qu'alliés des Oustachis, se révoltèrent dans de nombreux cas contre les massacres et tentèrent de les empêcher ou de les limiter. L'étude de Marco Rivelli met également en évidence la terrible responsabilité pastorale de l'archevêque de Zagreb, Mgr Alojz Stepinac, pourtant considéré comme un martyr par une partie de l'opinion catholique. Enfin, cette édition tient compte des plus récentes recherches effectuées sur le sauvetage des criminels oustachis et de leur butin, notamment du rapport publié en juin 1998 par le sous-secrétaire d'Etat américain Stuart Eizenstat.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

INTRODUCTION
17
LE MOUVEMENT OUSTACHI ET LA FONDATION
23
Coup dEtat et occupation
32
Copyright

7 other sections not shown

Other editions - View all

Common terms and phrases

References to this book

All Book Search results »

Bibliographic information