Le marquis de Pombal, esquisse de sa vie publique

Front Cover
Franco-Portugaise, 1869 - Portugal - 377 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 200 - que cet ascendant finisse une fois, et que nous « fassions voir à toute l'Europe que nous avons « secoué le joug d'une domination étrangère. Nous « ne pouvons mieux le prouver qu'en exigeant « de votre gouvernement une satisfaction qu'il « n'est pas en droit de nous refuser. La France « nous regarderait comme dans un état d'impuis« sance, si nous ne pouvions pas.
Page 193 - , auraient dû lui servir d'auxiliaires zélés et fidèles. Pourtant il n'en fut pas ainsi. Les pièces émanées de la cour de Lisbonne parurent ridicules dans la forme et maladroites au fond. Cet holocauste des chefs de la noblesse choqua les classes supérieures, jusqu'alors soigneusement ménagées par les philosophes. Tant de cruauté contrastait trop avec les mœurs d'une société déjà frondeuse, mais encore trèsélégante.
Page 202 - Par une stupidité qui n'a point d'exemple « dans l'histoire universelle du monde économi« que, nous vous permettons de nous habiller et « de nous fournir tous les objets de notre luxe, « qui n'est pas peu considérable. Nous donnons à « vivre à cinq cent mille artistes, sujets du roi « Georges , population qui subsiste à nos dépens « dans la capitale de l'Angleterre. Ce sont vos « champs qui nous nourrissent. Vous avez substi...
Page 201 - ... votre domination au delà de votre île-, car pour » faire des conquêtes , il vous fallait une grande armée; » or , pour avoir une grande armée , il faut avoir le » moyen de la payer, et vous ne l'aviez pas. Le numéraire
Page 204 - n'a qu'à refuser ses grains, c'est - à - dire, son » pain , pour que la moitié de l'Angleterre » meure de faim. Vous direz peut-être qu'on ne » change pas ainsi l'ordre des choses et qu'un » système établi depuis long-temps ne se change
Page 202 - néant d'où nous vous avons tirés. Nous pouvons mieux » nous passer de vous , que vous ne pouvez vous passer >. de nous. Une seule loi peut renverser votre puissance...
Page 205 - ... qui devaient y être en toute sûreté. » La satisfaction que je vous demande est conforme au » droit des gens. Il arrive tous les jours que des officiers » de mer ou de terre font, par zèle ou par inconsidéra...
Page 96 - Les privilèges dont il s'agît n'auroient pu soutenir, sous ce double point de vue , l'examen d'une politique équitable et éclairée ; ils n'auroient pas même pu lui offrir la matière d'un doute. En effet , les propriétaires et les cultivateurs étrangers au territoire privilégié sont injustement privés du droit le plus essentiel de leur propriété , celui de disposer de la denrée qu'ils ont fait naître. Les consommateurs des villes sujettes à...
Page 96 - ... au territoire privilégié, sont injustement privés du droit le plus essentiel de leur propriété , celui de disposer de la denrée qu'ils ont fait naître. Les consommateurs des villes sujettes à la prohibition, et ceux qui...
Page 71 - ... l'occasion des monopoles commerciaux créés alors en Portugal, M. Gomès présente une observation judicieuse : « On est frappé, dit-il, en lisant cet étrange procédé de Pombal, du contraste qu'il offre avec la conduite tenue par la reine Anne d'Angleterre dans une conjoncture semblable. En 1701, cette reine ayant accordé un grand nombre de monopoles, la chambre des communes se réunit pour réclamer. Elle le fit dans un langage fier et menaçant. La reine corrigea l'abus et remercia la...

Bibliographic information