Le premier féminisme allemand (1848-1933): Un mouvement social de dimension internationale

Front Cover
Patrick Farges, Anne-Marie Saint-Gille
Presses Univ. Septentrion, Feb 13, 2013 - History - 173 pages
0 Reviews

Dans les années 1970, en pleine « deuxième vague » féministe, on a pu lire les premiers travaux allemands et français sur l'histoire des mouvements de femmes en Allemagne. Les féministes visaient à explorer l’histoire de leur propre mouvement dans une perspective identificatrice. Malgré ces débuts prometteurs, la recherche française sur les féminismes allemands restait, à l’aube du XXe siècle, toutefois lacunaire. Le présent ouvrage s’inscrit dans le renouveau historiographique qui caractérise actuellement l’histoire des femmes et du genre.
La naissance d’un mouvement de revendication des droits des femmes est l’héritage, dans les pays de langue allemande, de la révolution de 1848, qui a vu émerger des figures féministes « pionnières ». La « question de femmes » a ensuite sans cesse été reconfigurée par les grandes idéologies politiques traversant l’époque, à l’exemple du libéralisme, du nationalisme ou du socialisme. Si l’historiographie s’est longtemps contentée de distinguer différentes « vagues » de féministes, ce volume met en avant l’histoire complexe et imbriquée des associations et des lieux de sociabilités féministes. L’accent est également mis sur la présence de réseaux de personnes, qui se structurent à plusieurs niveaux : à l’échelle locale, nationale et internationale. Enfin, l’analyse fait une large place à l’histoire croisée et intersectionnelle des féminismes ainsi qu’aux représentations, notamment genrées, suscitées par leur essor.

 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

About the author (2013)

Études germaniques, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, EA 4223 (CEREG) est civilisationniste et historien. Il effectue ses recherches en histoire des migrations (« exil »
germanophone après 1933) et en histoire du genre (histoire des masculinités).

Anne-Marie Saint-Gille est professeur de littérature et civilisation germaniques à l'université Lumière- Lyon 2 EA 1853 (LCE) et spécialiste d'histoire des intellectuels aux XIXe et XXe siècles dans l’espace franco-allemand. Vice-présidente de la Société des Études Germaniques (Paris) et membre du comité de lecture de la revue ; membre du « comité de pilotage » du CIERA ; directrice de la collection « Regards sur l'Allemagne » aux Presses universitaires de Lyon.

Bibliographic information