Les Aventures de Sherlock Holmes T. 1, Volume 1

Front Cover
Place des éditeurs, Oct 15, 2010 - Fiction - 1117 pages

Il vit à Londres, au 221 B Baker Street à la fin du dix-neuvième siècle. Il a des idées un peu bizarres... Il se passionne pour certaines branches de la science. Il est assez calé en anatomie, est un chimiste de premier ordre qui, malgré des études très décousues et excentriques, a amassé un tas de connaissances peu ordinaires. Il n'est pas aisé de le faire parler, bien qu'il puisse être assez expansif quand l'envie lui en prend. Il joue du violon.
Il a un métier : dénouer des énigmes étranges auxquelles il est le seul à pouvoir apporter une solution.
Il a un défaut : il affectionne les drogues.
Il a un ami : le docteur Watson, témoin et narrateur de ses aventures.
Son créateur, Arthur Conan Doyle, a inventé le récit policier moderne.
Il s'appelle Sherlock Holmes.


 Traduction nouvelle de Eric Wittersheim
 Edition bilingue
 Illustrations de Sidney Paget


On trouvera, dans ce premier volume :

Romans
- Une étude en rouge
- Le Signe des quatre

Nouvelles
Un scandale en Bohême, La Ligue des rouquins, Une affaire d'identité, Le Mystère de la vallée de Boscombe, Les Cinq Pépins d'orange, L'Homme à la lèvre tordue, L'Escarboucle bleue, La Bande tachetée, Le Pouce de l'ingénieur, L'Aristocrate célibataire, Le Diadème de béryls, Les Hêtres-Dorés, Flamme d'argent, Le Visage jaune, L'Employé de l'agent de change, Le Gloria Scott

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2010)

Arthur Conan Doyle (1859 ? 1930)

Après des études de médecine de 1876 à 1881, Conan Doyle exerce quelques années. Il publie quelques textes avant d'inventer Sherlock Holmes qu'il écrivit, raconte-t-on, parce qu'il s'ennuyait à attendre des patients. Il abandonnera rapidement la médecine pour se consacrer à l'écriture. Outre Sherlock Holmes, il a laissé une œuvre abondante : de la fiction avec la série du brigadier Gérard, celle du professeur Challenger, des romans historiques (La Grande Ombre), sur la boxe (Rodney Stone), des essais historiques ou politiques, des traités sur le spiritisme, sa marotte. Mais c'est évidemment Sherlock Holmes qui sera la grande affaire de sa vie. Personnage à ce point encombrant et dévorant qu'il le fait mourir en 1893 dans Le Problème final. Le tollé des lecteurs sera tel qu'il se verra contraint de le ressusciter, sept ans plus tard, en 1901, dans Le Chien des Baskerville. Et le fil de ses aventures reprit.

Bibliographic information