Les Baïonnettes du 18 brumaire

Front Cover
Archipel, 1999 - History - 283 pages
" Nous sommes ici par le vœu de la nation, la force matérielle pourrait seule nous désemparer ", avait déclaré Mirabeau, représentant du Tiers-Etat, lors des Etats généraux de 1789 qui préludèrent à la Révolution française. Il avait vu juste ! Dix ans, deux mois et dix-huit jours plus tard, le 18 brumaire an VIII (10 novembre 1799), à Saint-Cloud, les députés du Conseil des Cinq-Cents sont chassés de leurs sièges par les grenadiers de Murat, lequel, désignant de la pointe de son sabre les représentants de la nation, a crié l'ordre infâme : " Foutez-moi tout ce monde-là dehors ! " C'est un coup d'Etat. La République à peine naissante vient d'être assassinée. Qui en est le meurtrier ? Quels sont ses mobiles ? Qui sont les complices et les acteurs de ce drame unique dans notre histoire ? Quelles en seront les conséquences ? Ce livre est la chronique d'un crime politique. Roger Caratini montre que le coupable n'en était pas à son coup d'essai, et que son forfait fut largement prémédité. Le coupable ? Un Génois ayant épousé puis trahi la cause corse, un militaire ayant conclu sa campagne en Italie par la négociation du désastreux traité de Campo-Formio, et dont l'aventure égyptienne s'est soldée par une débâcle. Son nom ? Napoléon Bonaparte, futur fossoyeur de l'Europe.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

In limine litis
7
Les occasions qui firent le larron
69
La conspiration
107
Copyright

4 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information