Les chevaux du Sahara et les moeurs du désert

Front Cover
L. Hachette et cie, 1862 - Arabian horse - 544 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 297 - N'as-tu d'éloges que -pour des maisons de pierre et de boue? Si tu savais les secrets du désert, tu penserais comme moi: Mais tu ignores, et l'ignorance est la mère du mal.
Page 472 - Ould-Biska, dit-elle, je suis à toi comme je l'ai promis; mais prends ton poignard, finis d'ouvrir le corps du maudit, arraches-en le cœur, et jette-le à nos lévriers. » Et il fut fait comme elle avait ordonné ; les chiens des Touareug ont mangé le cœur du chef des Chambas.
Page 213 - ... sûr d'atteindre le fuyard. 22. Si tu as mis ton cheval au galop et que d'autres cavaliers te suivent, calme-le, ne l'excite pas , il s'animera assez de luimême. 23. Dans un cas de vie...
Page 484 - ... el djenaza (la prière de l'enterrement) : « Louange à Dieu qui fait mourir et qui fait vivre ; » Louange à celui qui ressuscite les morts ; » C'est à lui que revient tout honneur, toute grandeur; c'est à lui seul qu'appartiennent le commandement et la puissance. Il est au-dessus de tout ! » Que la prière soit aussi sur le prophète...
Page 511 - Je désire que cette série de paroles, traduites avec une fidélité scrupuleuse , fassent réfléchir un peu les gens qui s'indignent de ce que la race européenne et la race indigène ne forment point déjà, en Algérie, un même peuple, gouverné par les mêmes lois. Qu'on médite sur chacune de ces phrases, et l'on verra que le travail de notre conquête est tout simplement de réunir les éléments les plus opposés. Tandis que le génie de l'Europe est l'industrie , le génie de l'Orient...
Page 298 - Si tu t'étais éveillé au milieu du Sahara, Si tes pieds avaient foulé ce tapis de sable Parsemé de fleurs semblables à des perles, Tu aurais admiré nos plantes, L'étrange variété de leurs teintes, Leur grâce, leur parfum délicieux ; Tu aurais respiré ce souffle embaumé qui double la vie, car il n'a pas passé sur l'impureté des villes.
Page 484 - Ibrahim et aux siens, car c'est à vous qu'appartiennent et la gloire et les louanges ! » 0 mon Dieu, Salah était votre adorateur, le fils de votre esclave ; c'est vous qui l'aviez créé, qui lui aviez accordé les biens dont il a joui ; c'est vous qui l'avez fait mourir, et c'est vous qui devez le ressusciter ! » Vous êtes le mieux instruit de ses...
Page 387 - ... de cheval et de laine exubérante ; un cavalier porteur de ce pigeon va se promener dans les lieux déserts, et le lance en l'air quand il a vu un oiseau de race ; puis il va se cacher. Le faucon se précipite sur le pigeon, mais ses serres s'embarrassent dans le filet; il ne peut, ni les retirer, ni s'envoler, et on s'en empare. Quand le faucon se voit pris, il ne donne aucun signe de colère, ni de crainte. Il existe au désert un proverbe qu'on répète dans le malheur...
Page 484 - Ceux que vous faites revivre, faites-les revivre dans la foi, et que ceux d'entre nous que vous faites mourir meurent vrais croyants. » Préparez-nous à une bonne mort; que cette mort nous donne le repos et la faveur de vous voir ! » Amin ! » Cette prière terminée, pendant que les tolbas...
Page 389 - Cet exercice est répété plus ou moins souvent, selon le degré de facilité de l'oiseau à s'instruire. Le temps de la chasse approche : il faut éprouver l'oiseau, savoir s'il a profité de ces leçons si prudemment graduées, de cette éducation si laborieusement soignée, si bien appropriée à sa nature et au genre de plaisir auquel il est destiné. On sort donc à cheval, on emporte le Faucon encapuchonné, on se rend dans une plaine découverte ou sur un vaste plateau; on s'est muni de cinq...

Bibliographic information