Les soirées de Saint Petersbourg: ou Entretiens sur le gouvernement temporel de la Providence, suivies d'un Traité sur les sacrifices, Volume 1

Front Cover
1836 - God
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 81 - et le mal me séduit (2) ; et l'Apôtre si élégamment traduit par Racine, a dit : Je ne fais pas le bien que j'aime, Et je fais le mal que je hais (3), Au surplus, lorsque les philosophes que je viens de vous citer, nous assurent que les
Page 41 - le lien de l'association humaine. Otez du monde cet agent incompréhensible ; dans l'instant même l'ordre fait place au chaos, les trônes s'abîment et la société disparait. Dieu qui est l'auteur de la souveraineté, l'est donc aussi du châtiment : il a jeté notre terre sur ces deux pôles ; car Jéhovah est le maître des deux
Page 41 - le lendemain , en s'éveillant, il songe à tout autre chose qu'à ce qu'il a fait la veille. Estce un homme ? Oui : Dieu le reçoit dans ses temples et lui permet de prier. Il n'est pas criminel, cependant aucune langue ne consent à dire, par exemple, qu'il est vertueux
Page 243 - étonne le vice. Il se plonge dans la fange , il sy roule, il s'en abreuve ; il livre son imagination à l'enthousiasme de l'enfer qui lui prête toutes ses forces pour le traîner jusqu'aux limites du mal. Il invente des prodiges , des monstres qui font pâlir. Paris le couronna,
Page 259 - Dieu tient en main la chaîne et n'est point enchaîné : Par son choix bienfaisant tout est déterminé; II est libre, il est juste, il n'est point implacable. Jusqu'ici il serait impossible de dire mieux; mais comme s'il se repentait d'avoir parlé raison, il ajoute tout de suite
Page 259 - de la consolation. Elle dessèche , elle racornit le cœur , et lorsqu'elle a endurci un homme, elle croit avoir fait un sage (1). Voltaire, au surplus, avait répondu d'avance à son critique dans ce même poème sur le désastre de Lisbonne : Non, ne présentez plus à mon cœur agité Ces immuables lois de la nécessité, Cette chaîne des corps, des
Page 4 - des bosquets d'orangers : ils retrouvent en arrivant la noix du cocotier, l'ananas, le citron, et tous les fruits de leur terre natale. Bientôt le Russe opulent s'empare des richesses qu'on lui présente, et jette l'or, sans compter, à l'avide marchand. Nous rencontrions de temps en temps
Page 173 - ciété existant toujours , il ya donc toujours eu quelque société.... « Ne voyons-nous pas que tous les animaux , ainsi que tous les autres « êtres exécutent invariablement la loi que la nature leur a donnée ? « L'oiseau fait son nid comme les astres fournissent leur course par un «principe qui ne changea jamais. Comment l'homme aurait-il changé?
Page 96 - l'état de civilisation et de science dans un certain sens , est l'état naturel et primitif de l'homme. Aussi toutes les traditions orientales commencent par un état de perfection et de lumières, je dis encore de lumières surnaturelles ; et la Grèce, la menteuse Grèce, qui a tout osé dans
Page 465 - séparée du moyen de l'accomplir, vous avez reçu ce moyen dans votre langue , par par laquelle vous régnez bien plus que par vos armes, quoiqu'elles aient ébranlé l'univers. L'empire de cette langue ne tient point à ses formes actuelles : il est aussi ancien que la langue même; et déjà, dans le XIII

Bibliographic information