Les suppressions d'emplois: entre contraintes économiques et pressions sociales

Front Cover
Vuibert, 2004 - Downsizing of organisations - 284 pages
0 Reviews
Auparavant réservées aux seules entreprises en situation de déclin avéré, les suppressions d'emplois sont maintenant mobilisées dans des stratégies d'amélioration des performances. Pourtant, rien ne prouve leur efficacité en la matière. C'est alors la rationalité de la décision qui peut être questionnée. Cet ouvrage se propose de dépasser les justifications purement économiques invoquant généralement une fatalité extérieure à l'entreprise. La supposée " loi implacable des marchés " n'explique pas tout et l'action des dirigeants s'inscrit dans un ensemble de pressions souvent contradictoires, émanant aussi bien de la sphère financière que de la sphère sociale. Il découle de ces pressions, qu'elles prennent la forme d'injonctions directes, de normes, de valeurs, ou de croyances, une certaine préférence pour la suppression d'emploi dans la mesure où elle s'érige en " valeur sûre " du management. Elle peut, en effet, conférer une légitimité plus importante à ceux qui y recourent qu'à ceux qui lui cherchent des alternatives, à condition que la mise en ouvre respecte les équilibres sociaux internes et ne déclenche pas la consternation de l'opinion publique. A partir d'une enquête auprès de DRH des plus grandes entreprises industrielles françaises, l'ouvrage tente d'identifier des profils différenciés d'opérations de suppression d'emplois. La décision peut ainsi être inspirée par l'optimisation rationnelle comme par le mimétisme, et la volonté de procéder à des ajustements rapides et ciblés peut s'opposer à la préservation des intérêts des salariés.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Quels moyens pour quelles fins?
1
La part équivoque de la rationalité
13
entre choix rationnel
60
Copyright

10 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information