Lettre à M. L. A. D. C. docteur de Sorbonne. Où il est prouvé par plusieurs raisons tirées de la philosophie, & de la theologie, que les cometes ne sont point le presage d'aucun malheur. Avec plusieurs reflexions morales & politiques, & plusieurs observations historiques ; & la refutation de quelques erreurs populaires

Front Cover
P. Marteau, 1682 - Astronomy - 574 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 333 - ... porter à la vertu et de fuir le vice, et de renoncer aux voluptés corporelles, qu'il sait fort bien qui attirent des douleurs qui ne finiront jamais pour quelques moments de plaisir qui les accompagnent, au lieu que la privation de ces plaisirs passagers est suivie d'une éternelle félicité. Mais s'il ignore qu'il y ait une Providence, il regardera ses désirs comme sa dernière fin et comme la règle de toutes ses...
Page 506 - ... entièrement , à la ruine de la liberté humaine ? Un simple gouverneur de ville se fera moquer de lui , s'il change ses règlements et ses ordres autant de fois qu'il plaît à quelqu'un de murmurer contre lui ; et Dieu , dont les...
Page 338 - Mais quand 30 le cœur est une fois possédé d'un amour illégitime ; quand on voit qu'en satisfaisant cet amour, on goûtera du plaisir, et qu'en ne le satisfaisant pas, on se plongera dans des chagrins et dans des inquiétudes insupportables ; il n'ya lumière de conscience qui tienne, on...
Page 232 - Philosophie, en ce qu'elle cherche 5 des causes naturelles, où le Peuple veut à toute force qu'il n'y en ait point. Cela ne peut venir que d'un principe extrêmement faux, savoir, que tout ce que...
Page 406 - Si l'on peut avoir une idée d'honneteté , fans croire qu'il y ait un Dieu. Ce qui fait encore que l'on eft dans cette perfuafion , c'eft qu'on a de la peine à comprendre qu'un homme qui ne croit point de Dieu , ait aucune idée d'honnêteté...
Page 63 - ... qu'à quelque heure du jour que ce soit qu'un Bourgeois de Paris, regarde par sa fenêtre sur le pont Saint Michel, par exemple, il voit passer des gens dans la rue. Cependant les regards de ce Bourgeois n'ont aucune influence sur les gens qui passent, et chacun passeroit tout 20 de même encore que le Bourgeois n'eut pas regardé par sa fenêtre.
Page 337 - Quand on compare les mœurs d'un homme qui a une religion avec l'idée générale que l'on se forme des mœurs de cet homme, on est tout surpris de ne trouver aucune conformité entre ces deux choses. L'idée générale veut qu'un homme qui croit un Dieu, un Paradis et un Enfer, fasse tout ce qu'il...
Page 47 - Comité. 5 une pension considérable sous un prince de l'humeur de 175 l'Empereur Gallien, qui fit donner le prix du combat à un Cavalier, parce qu'étant entré en lice contre un Taureau, il l'avoit couru très longtems sans lui donner aucun coup, ce que Gallien (a) trouva d'une difficulté méritoire. 180 Ainsi ce .n'étoit pas la peine qu'un Génie aussi prodigieux que le célèbre Comte de la Mirandole, travaillas!
Page 332 - Magistrat ne pourrait pas les faire mourir. » 5 ment fut celle-ci ; que ce qui nous persuade que l'Athéisme est le plus abominable état où l'on se puisse trouver, n'est qu'un faux préjugé que l'on se forme touchant les lumières de la conscience, que l'on s'imagine être la règle de nos actions, faute de bien examiner les véritables res10 sorts qui nous font agir.
Page 340 - ... pas moins vrai, qu'il n'agit presque jamais conséquemment à ses principes. Il a bien la force dans les choses de spéculation, de ne point tirer de mauvaises conséquences, car dans cette sorte de matières, il pèche beaucoup plus par la facilité qu'il a de recevoir de faux principes, que par les fausses conclusions qu'il en infère. Mais c'est tout autre chose quand il est question des bonnes mœurs.

Bibliographic information