Lettres sur les États-Unis d'Amérique

Front Cover
L. Hachette et cie, 1862 - United States - 455 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 245 - Nm^lh-Star, trois repas par jour, le déjeuner à sept heures du matin, le dîner à midi, et le thé à six heures. Bien que le prince eût annoncé l'intention de se conformer à toutes les habitudes de la vie en commun, il n'a pu refuser les prévenances du capitaine , qui , dans la salle à manger publique, nous fait servir sur une table à part. Très-souvent, sur l'invitation du Prince, M. Sweet s'assoit au milieu de nous. Nous assistons ainsi, sans en perdre un détail, aux repas de la table...
Page 285 - Ceux-ci se chargent de loger et de nourrir un ouvrier à raison de 50 francs par mois. Le mobilier se compose d'un lit , d'un matelas , d'un traversin et de deux couvertures; les draps amolliraient le mineur. La nourriture est fort simple, mais assez bonne, parce que c'est la condition essentielle du travail ; elle se compose de pommes de terre, de lard salé, de pain et de thé. Telle est la rude existence , au fond d'une forêt déserte, couverte de glace et de neige pendant sept mois de l'année...
Page 404 - En 1812, ce fut le tour du président. M. Kirkland fut nommé, parce que jusqu'au moment de son élection, il avait soigneusement caché ses doctrines; une fois élevé à la présidence, il se servit de sa haute position pour les propager et les faire triompher. Depuis lors , les Congrégationalistes ont été successivement remplacés dans toutes les chaires par des disciples de l'Unitarisme. Aujourd'hui son esprit domine sans partage l'Université, il la traîne après lui dans toutes les évolutions...
Page 19 - Pt profonde de trois lieues s'ouvrait devant nous toute d'azur et d'or, entourée de parcs et d'habitations splendides, dont elle reflétait comme un miroir, et les verts massifs et la blanche architecture. Tout au fond, la cité reine du nouveau monde, entre les deux ouvertures béantes de l'Hudson et de l'East-River , semblait sortir du sein des eaux, comme Venise. Des bâtiments par centaines, de tous les pays, de toutes les grandeurs, de toutes les formes, sillonnaient la mer devant elle, les...
Page 116 - ... parcouru pendant plusieurs années les principales Cours de l'ancien monde, pour s'y former à l'art de gouverner les hommes. Quelques minutes après l'entrée de M. Seward M. Lincoln parut. M. Lincoln est d'une taille tellement au-dessus de la moyenne qu'on pourrait l'appeler un géant, si ce mot, expression de la puissance et de la force dans le sens biblique et mythologique, n'était pas aujourd'hui honteusement relégué dans le vocabulaire particulier des saltimbanques et des montreurs de...
Page 199 - Villiers, chargé de venger l'assassin commis sur un officier français porteur d'une sommation et sur son escorte, voulait bien accorder grâce à tous les Anglais qui étaient dans le fort. » Cette capitulation, rédigée en pareils termes, est restée comme une épine dans la chair des Américains; c'est une ombre sur la gloire du héros. On a prétendu que l'interprète avait trompé le jeune Washington, qui...
Page 169 - Prince, leur ordinaire ne diffère pas essentiellement de l'ordinaire du soldat. Cette frugalité et cette rudesse de goûts sont dans les mœurs américaines, et d'ailleurs, au point de vue militaire, on trouverait d'excellentes raisons pour les approuver. Mais ce qui me paraît regrettable, c'est l'absence parmi eux de tout prestige dans l'exercice du commandement. Les fonctions des aides de camp se bornent exclusivement à un service militaire et sont étrangères au service intime près de la...
Page 401 - On donne ce nom à la secte protestante que les Puritains anglais ont fondée dans le nord de l'Amérique, à celle qui a été, jusqu'à nos jours , la religion dominante , la religion nationale des six États de la Nouvelle-Angleterre, et principalement de l'État du Massachussets. Aujourd'hui le collége appartient tout entier à l'Unitarisme, secte moderne, sorte de philosophie, de religion naturelle, qui s'appuie non sur la révélation, mais sur la morale de l'Évangile.
Page 58 - York, mais tenez pour certain qu'il y est fort rare. Je crois qu'on le rencontrerait plutôt à Boston, où l'émigration puritaine s'est à peu près conservée pure de tout mélange, et dans le sud, à Baltimore, à Richement, à Charleston, dans le pays des anciens Cavaliers. C'est dans la Virginie, les deux Géorgies, le Kentucky et le Tennessé qu'habite la race américaine par excellence, d'origine anglaise. C'est de là que viennent les...

Bibliographic information