Litterarische schetsen en kritieken, Parts 7-8

Front Cover
A.W. Sijthoff, 1884 - Literature
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 20 - Alors la Gaule, alors la France, alors la gloire, Alors Brennus, l'audace, et Clovis, la victoire, Alors le vieux titan celtique aux cheveux longs, Alors le groupe altier des batailles, Châlons, Tolbiac la farouche, Arezzo la cruelle, Bovines, Marignan...
Page 152 - Nur eine Mutter weiß allein, Was lieben heißt und glücklich sein. O wie bedaur' ich doch den Mann, Der Mutterglück nicht fühlen kann! Du schauest mich an und lächelst dazu, Du lieber, lieber Engel, du! An meinem Herzen, an meiner Brust, Du meine Wonne, du meine Lust!
Page 48 - Je ne me promène pas, j'ai peur de me montrer! Je donne un bal, luxe effréné! Pas de bal, quelle avarice! Je passe une revue, intimidation militaire! Je n'en passe pas, je crains l'esprit des troupes ! Des pétards à ma fête, l'argent du peuple en fumée! Pas de pétards, rien pour les plaisirs du peuple!
Page 50 - Rome ont fini par ces travailleurs de la langue !... Où l'homme d'action disparaît, le rhéteur surgit ! C'est l'heure des belles paroles et des vilains actes, des petits faits et des grands mots !... Et tandis que Byzance discute pour un adverbe de plus ou de moins ; silencieusement venus dans l'ombre, voici les Turcs à la porte... qui agissent et ne parlent pas !... Eva propose alors au Prince de convertir ce fameux avocat qui met tant de désordre dans Monaco.
Page 20 - Rocroy, Denain et Fontenoy, toutes ces immortelles Mêlant l'éclair du front au flamboiement des ailes, Jemmape, Hohenlinden, Lodi, Wagram, Eylau, Les hommes du dernier carré de Waterloo, Et tous ces chefs de guerre, Héristal, Charlemagne, Charles Martel, Turenne, effroi de l'Allemagne, Condé, Villars, fameux par un si fier succès, Cet Achille, Kléber, ce Scipion, Desaix, Napoléon, plus grand que César et Pompée, Par la main d'un bandit rendirent leur épée.
Page 48 - MOEAL l'autre, c'est mon peuple. Tous mes actes sont appréciés, dénaturés, travestis avec un art!... Exemples. — - Je me promène!... « J'ai donc bien des loisirs! » — Je ne me promène pas!...
Page 49 - Groupez autour de ce dangereux bavard tous les fruits secs, tous les avortés et tous les mort-nés ! ... l'avocat sans cause et le médecin sans client, l'auteur sifflé, le commis chassé, le fonctionnaire expulsé et l'officier cassé, un banqueroutier, trois faillis, deux escrocs, un utopiste, sept imbéciles et huit ivrognes, et vous avez tout justement la composition du Crapaud- Volant...
Page 49 - Rabagas ! ... Jovial, bon garçon, et grand tarisseur de chopes, celui-là sait tout, et , sur toute chose , a son petit discours monté , comme un feu d'artifice, qui s'allume avec sa pipe et part, à la grande joie des badauds, pour qui ses chandelles romaines sont autant de lumières ! — Groupez autour de ce dangereux bavard tous les fruits secs, tous les avortés et tous les mort-nés ! ... l'avocat sans cause et le médecin sans client, l'auteur sifflé, le commis chassé, le fonctionnaire...
Page 51 - Oui! oui! RABAGAS. Ce système a triomphé! .. . Bézuchard est acquitté! Il est libre! . . . Tous. Ah! RABAGAS. Et si ce succès m'inspire un légitime orgueil, ce n'est pas que je l'attribue à ma faible éloquence! Tous. Si! si! RABAGAS. C'est qu'il atteste une fois de plus la...
Page 32 - Punissant les enfants pour la faute des pères, Arrêtant le soleil à l'heure où le soir naît, Au risque de casser le grand ressort tout net, Dieu mauvais géographe et mauvais astronome, Contrefaçon immense et petite de l'homme, En colère, et faisant la moue au genre humain, Comme un Père Duchêne un grand sabre à la main ; Dieu qui volontiers damne et rarement pardonne, Qui sur un passe-droit consulte une madone, Dieu qui dans son ciel bleu se donne le devoir D'imiter nos défauts et le...

Bibliographic information