Mémoires de Grégoire: ancien évêque de Blois ...

Front Cover
A. Dupont, 1837 - France - 32 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 33 - Quant à moi, catholique par conviction et par sentiment, prêtre par choix, j'ai été désigné par le peuple pour être évêque, mais ce n'est ni de lui ni de vous que je tiens ma mission.
Page 344 - Bretagne, autorisé par monseigneur comte d'Artois, lieutenant-général du royaume, en vertu des pouvoirs à lui confiés par Monsieur, régent de France ; pénétré de la nécessité de...
Page 229 - ... de Meaux, en butte à la calomnie. Rien ne m'étonne de votre part. Vous avez le zèle d'un véritable ministre des autels, et le cœur d'un Français de la vieille monarchie. Vous excitez mon admiration; mais je redoute pour vous la haine de nos ennemis communs ; ils attaquent à la fois le trône et l'autel, et vous les défendez l'un et l'autre. Il ya quelques jours, sans votre imperturbable sang-froid...
Page 310 - Controverse pacifique sur les principales questions, qui divisent et troublent l'église gallicane, savoir: les démissions épiscopales etc par un membre de l'église gallicane.
Page 33 - Agissant d'après les principes sacrés qui me sont chers, et que je vous défie de me ravir, j'ai tâché de faire du bien dans mon diocèse: je reste évêque pour en faire encore, j'invoque la liberté des cultes.
Page 2 - Les préjugés de l'enfance n'y entrent pour rien ; caraprès avoir été dévoré de doutes par la lecture des ouvrages prétendus philosophiques, j'ai ramené tout à l'examen, et je suis catholique , non parce que mes pères le furent , mais parce...
Page 70 - ... infirmités ou de la caducité , avaient à lutter contre les menaces, les outrages, et tout ce que pouvait imaginer d'obstacles la férocité des agens du gouvernement, irrités de voir rétablir le culte.
Page 25 - Dans un voyage de dix-huit jours je préchai cinquante-deux fois. On peut se consoler d'avoir fait beaucoup d'ingrats, d'avoir gagné des infirmités qu'il faudra porter jusqu'au tombeau, en se rappelant la cause qui les a produites. Que mes diocésains disent ce qu'ils ont vu et ouï de leur évêque : comme Samuel en face du peuple hébreu, quoique pécheur, je puis invoquer leur témoignage sur ma conduite.
Page 132 - ... société de frères. Je crois avoir quelques droits à vos prières, je ne vous oublierai pas dans les miennes: Vous me serez toujours chers, et si jamais je puis encore vous être utile, je me croirai heureux de concourir à votre bonheur. Je vous embrasse tous en Jésus-Christ, et je souhaite que la paix du Seigneur soit toujours au milieu de vous.
Page 14 - nation, à la loi et au roi, et de veiller fidèlement sur « le troupeau confié à mes soins » , s'appliquait à la vérité collectivement aux lois , et partant à celles qui sont relatives au clergé ; mais elles n'étaient pas spécifiées, et » -,-'•. le curé de Saint-André-des-Arcs, à Paris, ayant ajouté à son serment la clause d'être soumis à la constitution civile du clergé, le magistrat se crut obligé de censurer cette addition, comme n'étant pas dans le texte de la formule...

Bibliographic information