Mémoires de l'Académie Celtique: ou recherces sur les antiquites celtiques, gauloises et francaises, Volume 1

Front Cover
Dentu, 1807
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 81 - Y at-il des fées à qui l'on donne des noms particuliers? 31. Quels contes fait-on sur les lutins, les génies, le drac, les dragons, les revenans, sur le loup-garou, sur le sabbat, sur des bruits, des chants, des danses, des combats entendus et vus dans les airs ; sur des voyages aériens et nocturnes, sur des apparitions de toute espèce? Parle-t-on de la jument blanche ou du cheval blanc, de la religieuse ensanglantée, de Grypi, du roi Hugon ou Huon, du moine Bourru, etc.?
Page 77 - ... Quelles sont les fables merveilleuses qu'on y raconte? § 2. — Questions sur les usages relatifs aux principales époques de la vie humaine. 17. Quelles pratiques, étrangères à la science médicinale et à la sainte religion, sont en usage lors des naissances? Les préservatifs, les amulètes, ou autres superstitions de cette nature, sontelles employées? Quelques formules extraordinaires sont-elles récitées pour procurer à la mère un accouchement heureux, et à l'enfant la santé et...
Page 80 - ... fées, à César ou au diable! 27. Existe-t-il dans l'intérieur des lieux consacrés au culte ou ailleurs quelques pierres auxquelles le vulgaire attribue la faculté de faire des miracles ; quel est le nom et la forme de ces pierres ; quels sont ces miracles?
Page 139 - ... s'échappa, et devint tellement furieux qu'il tua plusieurs personnes; que, dans sa fureur, il courait dans les rues de Paris, ravageant tout ce qui se trouvait sur son passage, sans que personne pût l'arrêter. Dans leur extrême frayeur, les Parisiens eurent recours à saint Marcel, qui était alors évêque de Paris. Ce prélat, suivant la tradition, se rendit, en habits pontificaux, au lieu où était l'animal indompté; et marchant droit à lui, il lui présenta le bout de son étole, et...
Page 62 - ... jargons de l'empire français ainsi que les origines des langues et des noms de lieux, de monuments et d'usages qui en dérivent, de donner des dictionnaires et des grammaires de tous ces dialectes, qu'il faut se hâter d'inventorier avant leur destruction totale...
Page 271 - ... sur quatre et demi de large, et de seize pouces d'épais. On a fait fouiller à côté , pour savoir ce qu'il y avoit dessous. » On l'a trouvée enchâssée dans une maçonnerie faite d'une façon singulière. Ce sont de petites pierres...
Page 77 - Quelle est la forme, la matière et la dénomination de ces amulètes? 19. Quelles cérémonies se pratiquent lors des mariages? Comment se fait la demande de la fille qu'on veut épouser? Comment célèbre-t-on les fiançailles? Comment se fait l'entrée de l'épousée dans la maison du mari? Un jeune homme assiste-t-il à la consommation du mariage, tournant le dos au lit nuptial? et tenant d'une main un flambeau allumé? 20. Les épouses stériles invoquent-elles quelques saints, ou se livrentelles...
Page 85 - Questions sur les origines étymologiques des mots et des choses, des lieux et des personnes, des monuments et des usages de la France ancienne et moderne, proposées à résoudre aux Membres et Associés correspondants de l'Académie celtique, et directions pour en faciliter la solution (Mémoires, t.
Page 75 - ... celui-ci : ô mai, ô mai, ô le joli mois de mai? 7. Des jeunes gens, le même jour et de très grand matin, s'introduisent-ils dans les maisons des particuliers? y enlèvent-ils ceux ou celles qui sont encore dans leur lit? frappent-ils les paresseux, ou les mettent-ils à contribution? 8. Au mois de juin, ou en d'autres temps, promène-t-on par les rues, au son des tambours ou d'autres instruments, des bœufs gras, ornés de fleurs et de rubans?
Page 140 - ... le bout de son étole , et parvint à le réduire , au point que l'animal , de son propre mouvement , se mit à genoux devant lui ; que là, le saint évêque lui passa son étole autour du cou , lui fit ainsi traverser les rues de Paris , au milieu des acclamations du peuple , et le remit dans les mains des bouchers qui ont dû constater cet événement par un monument public. Voilà les fables que l'on débite...

Bibliographic information