Mémoires pour servir a l'histoire des plantes

Front Cover
de l'Imprimerie royale, 1679 - Botany - 329 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 18 - Plante pour une autre tresdifferente, quand, par exemple, on ne luy donne point d'autres marques, que d'avoir plufieurs tiges branchues , des feuilles comme celles de la Coriandre, & des fleurs jaunes au milieu , & blanches dans leur tour? Ce qui ne convient pas mieux à la Matricaire, qu'à beaucoup d'autres. Cependant, Diofcoride s*eft contenté de ce peu de marques , pour décrire le Parthenium , qu'on n'auroit point de peine à redes Plantes.
Page 152 - Comme nous n'avons pas donné autant de tems à la digeftion des plantes qu'à leur maceration , les experiences que nous avons faites de l'une & de l'autre fur les plantes ne nous donnent pas lieu de comparer les effets de l'une aux effets de l'autre fur les plantes , & en remarquer les differences. Nous nous contenterons donc de dire les differences que nous avons remarquées des plantes tant macerées que digerées , d'avec les mêmes plantes qui n'ont été ni macerées ni digerées.
Page 8 - Plantes , de rendre compte du fuccès des experiences que nous avons faites , & de propofer ce que nous croïons devoir faire à l'avenir, afin d'exciter les Sçavans & les perfonnes exercées en ces matieres à nous communiquer leurs penfées. Nous attendons d'eux en cela ce que le bien public leur demande; & nous leur promettons qu'encore que tout ce que chacun de nous aura contribué à l'avancement de...
Page 211 - ... degrés d'acidité. Car fi on verfe de l'eau fur des mélanges de toutes ces fortes de rouge , le colombin tournera tout d'un coup au bleu ; il en faudra davantage pour y tourner le pourpre rouge; & ainfi de degré en degré jufques au couleur de feu, qui fouvent fe maintient ^ & ] quelquefois tourne foiblement au gris -de lin fqible de vineux.
Page 181 - ... 2. Mais comme le plus & le moins font équivoques , il feroit à fouhaiter que nous puflions marquer ce plus & ce moins par le poids de l'acide qui entre dans la compofition des liqueurs acides d'une plante, & ainfi du...
Page 108 - Nous avons crû que cela devoit nous fuffire , pour nous engager à ce travail. Ce n'eft pas que nous ne defiraffions une plus grande certitude, mais nous croyons devoir demeurer dans ces bornes , & nous efperons que les perfonnes équitables, qui fçavent combien les moindres chofes font difficiles à...
Page 244 - Des ft's rence fur le plus & fur le moins de fixité, fur leur pefanteur , les examinant dans l'eau commune , chargée d'autant de ces fels , qu'elle en peut prendre, fur le rapport que leur pefanteur ' pourroit avoir, ou ne pas avoir avec leur fixité. Nous avons...
Page 278 - Ces exercices nous ont paru de quelque importance , parce qu'il ya beaucoup d'apparence que nous tirons des Plantes dans l'ufage que nous en faifons au dedans, en fanté, ou en maladie, beaucoup plus des fubftances liquides, ou facilement diflblubles, que des fubftances folides, ou de celles qui y font fort engagées. Nous avons donc un grand mtereft de fçavoir quelles font ces fubftances , & de les conoiftre le plus intimement qu'il fera poffible.
Page 248 - Icxivées & tenues dans un fourneau de reverbere tout rouge durant quatre heures, ont encore donné du fel aufli falin comme le premier ; & après cette...
Page 305 - ... du choix de la veritable caufe, & de l'exclufion de toutes les autres; outre qu'il arrive fouvent qu'un effet procede de deux ou trois caufes jointes enfemble, ce qui augmente de beaucoup la difficulté. 2 Cette difcuffion reg arde plus particulierement la Nvj 3 oo Projet de l'Hiftoire Medecine que la Phyfique.

Bibliographic information