M. J.-J. Ampère. Étude historique et littéraire

Front Cover
Barlatier-Feissat et Demonchy, 1864 - 148 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 45 - J'étais curieux de voir cette grande et mélancolique nature du Nord , de contempler, au sein de leurs déserts, ces Germains restés purs que reconnaîtrait presque Tacite.
Page 17 - Cette lenteur de leurs mouvemens et de leur esprit semble tenir à leur organisation et à leur climat. Leurs fibres , naturellement plus dures que celles des méridionaux , raidies encore par le froid , n'ont ni mobilité ni souplesse, mais de la ténacité et de la force. Si on leur adresse la parole , il s'écoule toujours quelques minutes avant qu'ils s'en aperçoivent ; rarement ils répondent à une première question. C'est que leur cerveau n'a pas eu le temps de faire l'opération nécessaire...
Page 16 - ... nature. Les montagnes étaient enveloppées d'une brume épaisse qui semblait réunir le ciel et la mer, et à travers laquelle un jour faux tombait obliquement sur les vagues. Ces vagues livides venaient incessamment se briser contre des écueils noirs et jaunes, balançaient quelque temps leur écume, puis se précipitaient encore et en formaient de nouvelles. La mer était presque déserte ; seulement un vaisseau rasait rapidement la côte à travers la pluie. Le soir vint ; le mouvement des...
Page 15 - Je comptais une à une les secousses intérieures que le mouvement de la machine imprimait au bâtiment, et qui semblaient des convulsions toujours sur le point de le briser. Si j'avais été en état de penser à quelque chose , j'aurais admiré cette puissante machine qui me portait , ce navire qui marchait contre le vent, heurtant de front les vagues et les fendant. La flotte russe qui allait à Navarin partager la gloire libératrice de notre pavillon était sortie la veille du détroit. Ces...
Page 35 - Je leur génie. Ce n'est pas non plus à l'habile et cruel Octave; à moins qu'on ne lui sache gré d'avoir fait faire à Virgile sa première églogue en lui ravissant son patrimoine, ou de nous avoir valu les Tristes d'Ovide en l'exilant chez les Gètes. Les petits souverains d'Italie au moyen-âge avaient aussi la prétention de protéger les poètes.
Page 20 - ... milieu de ses glaces, dans sa lointaine solitude, elle achève lentement de se dévorer elle-même. Rien de plus triste, de plus désolé, comme on peut croire, que l'intérieur d'un tel pays. Les côtes seules sont habitées, le centre n'est qu'un désert de laves, où l'on ne rencontre ni arbre, ni un être vivant.
Page 42 - Je doute qu'un de nos théologiens pût écrire le traité de M. Muller sur le siècle de Théodose, ou fût en état de mettre en lumière nos vieilles chroniques, moins difficiles à lire que les sagas islandaises. En outre, M. Muller est un des hommes dont la conversation est la plus spirituelle. Tantôt il m'ouvrait avec une aimable facilité les trésors de son érudition scandinave, tantôt nous nous surprenions à parler de la France, qu'il a habitée ; du monde, de Paris, qu'il connaît presque...
Page 35 - ... bien le droit d'être admis à la suite des courtisans. Qu'y avaitil de si admirable à Mécène de recevoir à sa table et d'inviter chez lui à la campagne les hommes les plus distingués et les plus spirituels de son temps? Ce n'est pas à sa protection que nous sommes redevables Je leur génie.
Page 19 - Los Norvégiens n'ont rien à démêler avec les Suédois ; ils ont le même roi, et voilà tout. » Sur toute la route de Christiania à Drontheim, nous rencontrions les paysans occupés du storthing qui venait de finir ; des vieillards en guenilles sortaient de leurs cabanes pour venir s'enquérir auprès de nous si la session était terminée. On sera moins surpris de cette préoccupation générale de la chose publique, si l'on se rappelle que tous les paysans , sans exception, savent lire et...
Page 78 - J'ai éprouvé un moment le doute de Sosie sur son moi en présence du moi qui l'a battu. Cependant, en dépit de la démonstration de M'** — son nom m'échappe — j'ai mis quelque obstination à me croire l'auteur de mon livre. Les écrivains morts auxquels la critique dispute leurs productions doivent ressentir la contrariété que j'ai ressentie; heureusement pour les critiques qui s'adressent aux morts, ceux-ci ne peuvent répondre, ce qui est d'un grand secours pour les critiques. Peut-être...

Bibliographic information