Machiavel: La Politique Du Moindre Mal

Front Cover
Presses Universitaires de France - PUF, 1999 - History - 358 pages
0 Reviews
De la cruauté à la sévérité de la loi, en passant par les bienfaits de la discorde civile, les usages du mal sont le fil directeur de l'œuvre de Machiavel. Ils concernent tout régime politique, qu'il s'agisse de la Principauté ou de la République. Cette dernière, loin d'être le dénouement des apories du politique, constitue la forme de régime préférable parce qu'elle en incarne le déploiement à une échelle plus élargie, le plus-de-vie accordé au surcroît de la virtù. Ici, la liberté et l'égalité républicaine ne relèvent pas de l'humanisme civique. Pensée du politique, qui est celle d'un mode particulier de spéculation, liée à la fois à la positivité de l'Histoire et à une écriture de la cohérence brisée, l'œuvre machiavélienne perturbe toute philosophie politique en ouvrant à une réflexion tout autre sur l'essence de la vérité. " La vérité effective de la chose " se laisse ainsi saisir dans une pensée de l'essai, pour laquelle les perspectives ne sont pas même multiples mais incompatibles entre elles, sans espoir d'unification. L'agent politique, Prince ou République, s'il montre sa virtù alors que la Fortune le harasse, n'en reste pas moins sujet à la foudre inexorable d'une chose qui ne le vise même pas.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Introduction La décision machiavélienne
1
FORTUNA ET VIRTÙ
23
JUGEMENT ET VOLONTÉ
73
Copyright

7 other sections not shown

Other editions - View all

Common terms and phrases

References to this book

All Book Search results »

Bibliographic information