Madeleine Vionnet: puriste de la mode

Front Cover
Arts décoratifs, 2009 - Dressmaking - 301 pages
Figure phare de la haute couture parisienne de l'entre-deux-guerres. Madeleine Monnet (1876-1975) a bouleversé l'esthétique de la silhouette féminine. Après un apprentissage en Angleterre, puis à Paris chez les soeurs Callot et chez Jacques Doucet, elle ouvre sa maison de couture en 1912. Sa carrière est marquée par la recherche de liberté, à travers une parure d'un grand raffinement, proche du drapé antique, qui libère le corps pour mieux valoriser ses formes naturelles. Madeleine Monnet a radicalement transformé la conception du vêtement, basé sur la coupe en biais. naturellement fluide. Grâce à une donation de Madeleine Vionnet à l'Union française des arts du costume en 1952, Les Arts Décoratifs conservent le principal fonds public, qui comprend plus de deux cents robes et des archives exceptionnelles. Dans cet ouvrage, les chefs-d'oeuvre de la collection, photographiés par Patrick Gries, sont mis en parallèle avec le regard des plus grands photographes de mode des années 1920-1930, avec des dessins et avec les photographies de dépôts de modèle réalisés à l'époque. Les textes retracent le parcours de Madeleine Vionnet et la spécificité de ses créations. Les lieux où elle a vécu et travaillé sont restitués à la lumière de recherches récentes, ainsi que sa relation avec les décorateurs auxquels elle a acheté du mobilier ou qui ont réalisé des aménagements pour elle, notamment Georges de Feure, Francis Jourdain et Boris Lacroix. Les témoignages du couturier Jacques Griffe sont rassemblés dans un portrait-souvenir. Un texte inédit de l'écrivain et mémorialiste André Beucler ainsi qu'un texte de Madeleine Chapsal, filleule de Madeleine Vionnet, nous plongent enfin dans son univers très personnel.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Bibliographic information