Maintenance : la méthode Maxer: Pannes et dépannages

Front Cover
Dunod, Feb 20, 2008 - Technology & Engineering - 192 pages
0 Reviews

La maintenance a pour objet de maintenir des installations industrielles et tertiaires en bon état de fonctionnement à partir d'un plan de maintenance orienté sur le préventif. Cependant, inéluctablement, des pannes surviennent et le meilleur moyen de les maîtriser est de disposer d'une méthode de résolution de problèmes efficace. C'est ce que porpose la méthode MAXER. Elle permet de trouver la cause d'une déviation par rapport à des spécifications (la Norme). La recherche des causes doit faire l'objet d'une démarche en trois étapes : la recherche de la cause expliquant le défaut par le «dépannage» sur un équipement , l'analyse par la chaîne causale entre le «Symptôme» constaté et la cause première et la fiabilisation par l'élimination de la cause première. Cette démarche est très utilisée par les constructeurs automobiles et leurs équipementiers en particulier MICHELIN qui en a été un pionnier dans les années 80, ainsi que dans l'énergie (EDF, GDF), les papetiers, les industries de la chimie et du raffinage, mais n'a aucun périmètre industriel de restriction d'application. Elle à la particularité d'exploiter judicieusement le QQOQC (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment) et d'avoir un langage graphique sous la forme d'un défaillogramme qui représente la chaîne causale. Cet ouvrage expose et commente ces outils simples en montrant comment les utiliser.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2008)

retraité, ancien directeur général du Groupe Lausanne

Bibliographic information