Memoires de messire Philippe de Comines, augmentez de plusieurs traittez, contracts, testaments, actes, & observations par D. Godefroy. Dernière éd., augmentée de l'Histoire de Louis xi connue sons le nom de Chronique scandaleuse [by J. de Troyes]. 3 tom. [in 4].

Front Cover
1706
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 494 - ... de bois , parce que pour cette heure , quand les jeunes gens de ce royaume vont par la ville , leur page met une petite broche dedans le soulier ou pantoufle, et...
Page 618 - ... cette ouverture, comme avez veu. Or, pour retourner à mon propos, quand toutes ces guerres d'Italie furent faillies, et que le Roy ne tenoit plus Gajette audit royaume de Naples (car encores la tenoit-il , quand les pratiques de paix commencèrent entre...
Page 510 - ... maisonnée, et va le long de la ville. Les maisons sont fort grandes et haultes, et de bonne pierre, et les anciennes toutes painctes ; les aultres faictes depuis cent ans : toutes ont...
Page 541 - Car un fauleon tira un coup qui tua un de leurs chevaux , qui incontinent les fit retirer; car ils ne l'avoient point accoustumé...
Page 452 - Roque n'entroient point ces deux grands hommes , comme ils vouloient; car le capitaine y avoit son frère, et bien cent cinquante hommes à gages, et faisoit garder la porte quand ils y entroient , et n'y menoient jamais qu'un homme ou deux avec eux ; et dura cecy fort longuement. Cependant sourdit grand...
Page 577 - Saluces : et d'autre part, le seigneur Constantin, oncle de la feue marquise, qui estoit Grec et elle Grecque, et fille du roy de Servie , tous deux destruits par le Turc. Ledit seigneur...
Page 470 - Pierre : et lesdits séneschal et général avoient grande intelligence avec ses ennemis en ladite cité , et par espécial avec ce Cappon , et avec deux cousins germains dudit Pierre , et de son nom propre.
Page 487 - ... pilleries. Depuis quatre ans en avons veu beaucoup, tant des uns que des autres. Car depuis les Colonnois ont esté contre nous, à leur grand tort; car ils avoient vingt mille ducats de rente et plus audit royaume de Naples, en belles seigneuries, comme en la comté de...
Page 630 - ... l'entrée, s'y heurta le Roy, du front, contre l'huys, combien qu'il fut bien petit, et puis regarda long-temps les joueurs, et devisoit à tout le monde.
Page 611 - Roy et pour le duc d'Orléans , qui est natif de Milan , et fort aimé et apparenté en ladite duché de Milan, où avoit largement gens qui avoient bonne intelligence avec luy , tant de ses parens comme d'autres.

Bibliographic information