Memoires pour l'histoire des sciences et des beaux arts ..., Volume 1

Front Cover
S.A.S, 1721
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 92 - ... & un éclat qui ne peuvent convenir à une fille. Anne le Fevre s'eft toujours fervie depuis, de cette aventure pour faire voir le frivole de cet art qui avoit trou»vé de fi. grandes chofes dans l'horofcope d'une fille qui n'avoit aucune fortune , Se âui menoit la vie d'une reclufe.
Page 101 - Elle fe levoit à cinq heures du matin pendant un hyvcr fore rude, & fit quatre Comédies. Mais quelques mois après quand elle relut fon Ouvrage, & qu'elle le. compara à l'Original, elle trouva que fon grand travail lui avoit nui , que...
Page 94 - ... Quint-Curce de M. de Vaugelas. Son pere le lui faifoit lire devant lui , & étoit charmé de cette traduction qui en effet a de grandes beautés pour le...
Page 110 - ... et portent avec eux un livre où ils les prient de mettre leur nom avec une sentence. Un gentilhomme allemand...
Page 427 - Descendons en ce lieu, et confondons-y tellement leur langage qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres.
Page 465 - Port. 4657. —Histoire de Henry de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon; où l'on trouve ce qui...
Page 110 - ... ,.& que cela ne lui convenoit point. Il ne fe rebuta pas : plus elle fe défendoit plus il la preflbit. Il revint plufieurs fois à la charge. Enfin vaincue...
Page 92 - Se qu'il n'avoit pas bien marqué l'heure ; car difoit-il , je vois dans cette naiflance une fortune & un éclat qui ne peuvent convenir à une fille. Anne le Fevre s'eft toujours fervie depuis, de cette aventure pour faire voir le frivole de cet art qui avoit trou»vé de fi.
Page 103 - ... c'étoit de s'appliquer à continuer l'éducation qu'elle avoit déjà commencé de donner à une fille & à un fils que Dieu leur avoit donnez. Ces enfans répondirent fi bien à fes foins , que le fils à dix ans qu'il avoit quand il mourut , étoit plus avancé qu'on ne l'eft ordinairement à vingt ; on en...
Page 100 - Charlé-val , cet homme fi célèbre par la dclicatefîe de fon efprit , croyam que c'éroit le mauvais état de leurs affaires qui les forçoit à quitter Paris vint leur apporter dix mille livres en or , les conjurant de les accepter. Ils virent avec plai-fir cette marque d'une gcnerofité., dont il eft peu d'exemple , mais ils refuferent conftamment d'en profiter.

Bibliographic information