Modeles de lettres sur différents sujets

Front Cover
Chez Jean Brasseur., 1761 - Language and languages - 457 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 59 - Voici ce que j'ai fait depuis que je vous ai écrit : j'ai eu deux accès de fièvre : il ya six mois que je n'ai été purgée ; on me purge une fois, on me purge deux ; le lendemain de la deuxième, je me mets à table : ah ! ah ! j'ai mal au cœur, je ne veux point de potage : mangez donc un peu de viande ; non je n'en veux point : mais vous mangerez du fruit ; je crois...
Page 343 - ... mort. La marée cependant arrive de tous côtés : on cherche Vatel pour la distribuer, on va à sa chambre, on heurte, on enfonce la porte, on le trouve noyé dans son sang ; on court à M.
Page 337 - Monsieur le maréchal, lisez, je vous prie, ce petit madrigal, et voyez si vous en avez jamais vu un si impertinent. Parce qu'on sait que depuis peu j'aime les vers, on m'en apporte de toutes les façons.
Page 337 - Le maréchal, après avoir lu, dit au roi : Sire, Votre Majesté juge divinement bien de toutes choses ; il est vrai que voilà le plus sot et le plus ridicule madrigal que j'aie jamais lu.
Page 352 - JE me trouvai l'année passé* à la campagne' avec un bon religieux qui a plus de quatre-vingts ans ; et voici ce qu'il me raconta : Il fut mandé il ya quarante ans pour disposer à la mort UD voleur de grand chemin : on l'enferma avec le patient dans une petite chapelle ; et , pendant qu'il faisait ses efforts pour l'exciter au repentir de son crime, il s'apperçut que cet homme était distrait et l'écoutait à peine. Mon cher ami...
Page 88 - ... m'y voilà, et je voudrais bien au moins ménager de ne pas aller plus loin, de ne point avancer dans ce chemin des infirmités, des douleurs, des pertes de mémoire...
Page 109 - ... que parce que je vous aime. Travaillez sur votre humeur ; si vous pouvez la rendre moins bilieuse et moins sombre, ce sera un grand point de gagné. Ce n'est point l'ouvrage des réflexions seules ; il y faut de l'exercice, de la dissipation, une vie unie et réglée. Vous ne penserez pas bien, tant que vous vous porterez mal ; dès que le corps est dans l'abattement, l'âme est sans vigueur.
Page 268 - J'ai plus appuyé encore sur vous que sur moi, et j'ai dit au Roi que vous prendriez la liberté de lui écrire pour le remercier, n'osant pas lui venir donner la peine d'élever sa voix pour vous parler*.
Page 106 - Je devais avant toutes choses vous recommander de songer toujours à votre salut, et de ne point perdre l'amour que je vous ai vu pour la religion. Le plus grand déplaisir qui puisse m'arriver au monde, c'est s'il me revenait que vous êtes un indévot et que Dieu vous est devenu indifférent.
Page 60 - Voici le soir, voilà un potage et un poulet : je n'en veux point, je suis dégoûtée , je m'en vais me coucher, j'aime mieux dormir que de manger. Je me couche , je me tourne, je me retourne, je n'ai point de mal, mais je n'ai point de sommeil aussi ; j'appelle , je prends un livre , je le referme ; le jour vient , je me lève, je...

Bibliographic information